Macross F – Universal bunny – May’n + Kanno = Sheryl Nome

La fée de la galaxie vient de sortir un nouveau mini-album, ce qui permet de découvrir les chansons féériques accompagnant le film Macross Frontier actuellement en salle au Japon ! Sheryl Nome nous offre donc un mini-album, adorablement nommé “Universal bunny” (ce qui n’est pas pour me déplaire si vous connaissez mon univers ^_~), avec des titres ornés de smileys très mignons tels que (^ω^)ノ

Mais ne vous y fiez pas, car même si son interprète May’n verserait volontier vers de la gentille pop d’idol (voir la chanson “May’n☆Space“), Yôko Kanno est là pour coacher ses vibratos d’enfer. Ainsi, May’n nous explique sur son blog qu’elle a relevé le challenge de chanter la chanson phare “Universal bunny” comme un petit démon (voir la traduction sur l’excellent site dédié à Gabriela Robin, pseudo supposé de notre Yôko Kanno aux multiples talents). On remarquera que l’intégralité du mini-album est composé par Kanno, et que les lyrics de “Universal bunny” et de “Pink monsoon” sont de… Gabriela Robin !

Simultanément à ce mini-album purement Macross, May’n sort son premier full album solo : “Styles” ! J’aime beaucoup cette artiste, qui signe également l’opening de Shangri-la – anime que j’ai tenté de regarder rien que pour ça – mais je dois bien reconnaître que ses titres les plus forts sont ceux de Macross Frontier. Les musiques et les conseils de Yôko Kanno apportent vraiment la maturité qui caractérise Sheryl Nome.

Un dernier détour nostalgique vers les chansons de Macross Frontier en tant que série, grâce à la sortie DVD et blu-ray du monumental concert Macross F Galaxy Tour Final in Budokan ! Ce gigantesque concert met en scène Megumi Nakajima et May’n dans leurs rôles d’interprètes des chanteuses fictives Ranka Lee et Sheryl Nome. Ainsi, Megumi Nakajima porte des robes de lolita tandis que May’n est en mini-short, Megumi danse à la perfection foule de chorégraphies mignonnes alors que May’n a une gestuelle de poseuse sensuelle. Bref, l’adorable idol et la pulpeuse star, ensemble sur scène et partageant une complicité totale. On savoure donc un florilège de nouveau medley, nouveaux duos et chansons réinterprétées réorchestrées. Et dans ce spectacle, généreux jusqu’à offrir plus d’une heure d’encore, il y a Yôko Kanno pour ouvrir, accompagner et clore en tant que chef d’orchestre et pianiste. Finalement, dans Macross Frontier, le trio gagnant n’est pas un triangle amoureux (on oublie volontier Alto), mais deux chanteuses faisant leur début sous l’aile du génie musical qu’est Yôko Kanno.