Lolita fashion – Wa Lolita

Voici un style que j’aime beaucoup, déclinant le yukata japonais traditionnel avec la fantaisie du Lolita : le style Wa Lolita.

Lolita fashion - Wa Lolita

[EN] Wa rori (和ロリ), or Wa Lolita combines traditional Japanese clothing styles with the Lolita fashion. Wa Lolita usually consists of kimono or hakama modified to fit with common Lolita garments. The bottom half of the garment is altered to accommodate a petticoat, or a kimono-style blouse is used as a top to accompany a plain Lolita skirt. Outerwear can include haori or adult-sized hifu-vests. The shoes and accessories used in this style are typical of traditional Japanese garb including kanzashi flowers, and geta, zori, or Okobo. These shoes are often used in place of the normal Lolita platform and high-heeled shoes. The origin of the prefix Wa in Wa Lolita is the kanji Wa (和), which is used to denote many things of Japanese origin.

J’en ai aussi fait du papier à lettres pour mes propres besoins (pour l’anecdote, c’était afin de répondre à Amélie Nothomb). Au cas où vous aimeriez, je le partage avec vous : n’hésitez pas à l’utiliser pour vos correspondances ^_^

Lolita fashion – Elegant Gothic Aristocrat

Voici une nouvelle série d’illustrations « Lolita fashion », qui fait un peu suite à ma collection « Lolita » axée sur 3 personnages dans 3 univers. Ici, il s’agira davantage de focaliser sur les styles bien définis du Lolita. Je suis toujours fascinée et en découverte de cette esthétique, alors j’espère ne faire aucune erreur en créant les vêtements pour mes illustrations ^.^

Je commence par le style Elegant Gothic Aristocrat :

Lolita fashion - Elegant Gothic Aristocrat

[FR] Aspect plus romantique et mystérieux du fait des robes et des jupes longues, importance du collet et du jabot, fortement inspiré de l’époque victorienne et de son aristocratie. Les accessoires sont très raffinés et représentent parfois des croix. C’est une mode plus proche du gothique que du Lolita nippon.

Lolita – Sweet

Au fait, pourquoi mon nouvel artbook s’appelle-t-il « Princesses & Lolitas » ?

Sweet
Extrait du livre Princesses & Lolitas

Le titre de mon premier artbook « Cute flowers«  suggérait mon style fleurit et mes personnages mignons et positifs. Pour ce nouveau livre, l’éditrice voulait qu’un public bien plus grand comprenne immédiatement le contenu. Et c’est elle qui a trouvé le titre, car à l’évidence, par leur tenue et leur attitude, chacune de mes belles demoiselles sont des princesses. Et pas seulement : des princesses modernes ! Pour certaines, même, mes lolitas préférées : sweet ^__^

J’aime – Uni – Mes petits livres dans votre boîte aux lettres

C’est aujourd’hui le Hana matsuri – la fête des fleurs au Japon. Et c’est aujourd’hui qu’a lieu le tirage au sort de mon petit jeu pour gagner mes petits livres ! Merci infiniment pour votre enthousiasme et vos nombreuses participations !!

À vrai dire, j’ai été si surprise et émue de vos réactions très positives que j’ai trouvé dommage de ne faire gagner qu’un seul exemplaire de mon dôjinshi « Uni ». Puisque j’ai conçu ce livre avec une volonté de partage et que l’association Univers partagés souhaite tout autant faire découvrir des œuvres, nous avons décidé d’être plus généreux que prévu ^______^

J’ai donc tiré des petits cœurs avec vos noms inscrits dessus, dans mon chapeau rose magique !

1er prix : Tenshi gagne un dôjinshi « Uni » que j’ai dédicacé spécialement pour elle, bravo !

2ème prix : Pierre de lune gagne un carnet graphique « J’aime * » !

3ème prix : Amalia gagne un ensemble de 5 miroirs de poche « Signes du zodiaque » !

Prix bonus : des gagnants mystères remportent un dôjinshi « Uni » ! Vérifiez votre boîte aux lettres dans les prochains jours ^_~ Le petit livre n’est pas dédicacé, mais vous êtes les bienvenus à mes prochaines séances de dédicace (organisées cette fois pour mon artbook Princesses & Lolitas) pour venir vous le faire signer ^.^

Bravo à tous, et encore merci !

J’aime – Uni – Petit jeu pour gagner mes petits livres

C’est le printemps, pourquoi se priver de gagner mon dôjinshi coloré, en édition limitée, spécialement dédicacé ? ^o^ J’ai pensé à faire un petit jeu pour ceux qui ne peuvent se déplacer ce week end au ComicLive in Paris, sachant qu’il n’y aura pas d’autre occasion d’en acheter. Alors, pour recevoir un exemplaire collector, voici un jeu tout simple :

❀ Insérez l’image ci-dessus avec un lien http://blog.rosalys.net sur votre blog, site ou réseau (facebook, tumblr, etc.)

❀ Ensuite mettez un petit commentaire à ce billet en indiquant le lien de votre billet de blog, site ou réseau

❀ Le tirage au sort sera effectué lors du Hana matsuri, la fête des fleurs au Japon, soit le 8 Avril 2011

❀ Et pour que le jeu soit cute, il y a aussi d’autres lots pour plus de chances de gagner ^.^ Comme je n’avais pas offert l’opportunité de gagner le petit livre « J’aime * », la voici et c’est ainsi un jeu pour deux ouvrages !

1er lot : Dôjinshi « Uni »
Il vient de sortir de chez l’imprimeur, 32 pages couleur remplies de passion sur du papier couché lumineux : les couleurs sont éclatantes, les noirs purs brillent comme du vernis sélectif *o*

2ème lot : Carnet graphique « J’aime * »


3ème lot : Ensemble de 5 miroirs de poche « Signes du zodiaque »

N’hésitez pas à participer, et que la chance soit avec vous !!

J’aime * – Carnet graphique

Vous vous souvenez des Lolitas que j’ai créé pour la collection de tirages d’art des éditions du pOisson bOrgne ? Aujourd’hui, elles ont une histoire ! Pour la même maison d’édition, j’ai conçu un petit livre jeunesse mettant en scène ces héroïnes ^__^

Fiche :

  • Titre : J’aime *
  • Auteur : Rosalys
  • Publication : éditions du pOisson bOrgne, collection Carnet graphique, Décembre 2010
  • ISBN : 978-2-917331-09-5
  • Prix : 6 €

Points de vente :

  • Commander à contact@poissonborgne.com
  • Également disponible en salon : Salon du livre et de la presse jeunesse 2010, plus à venir…
  • Également disponible en librairie : Alizé (Saint Denis), BD West (Saint Brieuc), Coiffard (Nantes), Decitre 104 (Lyon), Des livres et nous (Périgueux), Durance (Nantes), Espace Culturel ‘Ruban Bleu’ (Saint Nazaire), Idéogram (Nantes), L’Atelier d’en face (Paris), L’Atelier d’en face (Paris), L’herbe rouge (Paris), L’Humeur vagabonde (Paris), L’oiseau-Lire (Visé, Belgique), La Courte échelle (Rennes), La Librairie des Enfants (Paris), La Ligérienne (Beaufort en Vallée), La Luciole (Angers), La Nouvelle Librairie (Saint-Brieuc), La Parenthèse (Liège, Belgique), La Sardine à lire (Paris), La très Petite Librairie (Clisson), Le Dragon savant (Paris), Les Enfants Terribles (Nantes), Les Minots (Paris), Les P’tits Pirates (Cholet), Les volcans d’Auvergne (Clermont Ferrand), Libairie Tiers-Temps (Aubenas), Librairie 85000 (La Roche sur Yon), Librairie Aladin (Nantes), Librairie Apostrophes (Chaumont), Librairie Colibrie (Montreuil), Librairie Contact (Angers), Librairie de la Halle (Cazères), Librairie Dialogues (Brest), Librairie du Boulevard (Genève, Suisse), Librairie L’autre rive (Nancy), Librairie l’Etiquette (Valenciennes), Librairie Memo (Montpellier), Librairie Privat (Brive la Gaillarde), Librairie Privat Brunet (Arras), Librairie Prologue (Cholet), Librairie Richer (Angers), Librairie Ruc (Colmar), Librairie Sauramps (Montpellier), Librairie Voix au chapitre (Saint Nazaire), Planète Culture (Nort-sur-Erdre), Vents d’Ouest (Nantes), Vents d’Ouest Lieu Unique (Nantes)

Événements :

Pour cette publication atypique, j’ai laissé libre court à ma créativité : mon carnet graphique est une petite histoire illustrée, dont les pages sont liées entre elles en dépliant le tout en poster. Je vous expliquerai davantage prochainement ^_~

J'aime * - Illustration double page 1
J'aime * - Illustration double page 2
J'aime * - Illustration double page 3

Je me suis donnée du mal sur chaque détail, j’espère que cet ouvrage vous plaira ! J’aime * paraît le 1er Décembre et est dès à présent disponible en commande chez l’éditeur, sera bientôt dans les bonnes librairies, et est dès cette semaine à Montreuil au Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis !

Plus de détails – voir aussi sur mon blog :

Lolita – un mouvement aussi tendance qu’incompris

Cela fait 8 mois que j’ai découvert le Lolita, que j’écris et dessine des robes au style Lolita, que je n’hésite plus à porter des robes féminines et que je sais que j’ai toujours pensé otome. Je ne crois pas avoir saisi en si peu de temps tout ce qui défini le Lolita, mais je sais quelles sont les valeurs que véhiculent ce mouvement et en lesquelles je me reconnais. Et pour vous l’expliquer, quoi de mieux que de citer François Amoretti qui en parle si bien :

(Photo : Victorian maiden)

Il y a une recherche esthétique, certes, mais dès son origine, dans les années 70 au Japon, le « lolita » est un mouvement contestataire, né autour de femmes qui veulent s’exprimer en restant femmes. (…) La lolita – qui n’a rien à voir avec la lolita de Nabokov – pense qu’elle peut être d’autant plus forte face à la misogynie des hommes qu’elle est femme et qu’elle ne se déguise pas en homme. (…) Beaucoup se moquent d’ailleurs. Moins de la “classic lolita”, plus noble avec son corset, que de la “sweet lolita”, avec ses froufrous et dentelles. Mais les lolitas les plus engagées le deviennent rarement par hasard. Certaines, pas toutes, ont vécu des choses difficiles et c’est un moyen pour elles de se retrouver. Elles portent souvent des blessures cachées. Ce sont tout sauf des filles simples. Mais elles trouvent plus intelligent d’utiliser l’élégance et la politesse pour revendiquer que la violence. Elles aiment l’idée d’une rébellion en douceur.

Les tenues des grandes marques Lolita japonaises ne sont pas à la portée de ma bourse. Mais la mode actuelle me permet de plus en plus de me constituer une garde-robe qui rappelle le classic lolita. Je ne fais que préférer les robes bustiers avec de la tulle en doublure et les robes de soirées dites glamours, il s’agit du prêt-à-porter français que n’importe qui peut acquérir, ce qui n’empêche pas les gens de me dire que j’ai un style vestimentaire « propre aux artistes ». Cela me fait tout simplement sourire ^_^

(Photo : Défilé Chanel été 2010)

Car la mode y vient et parle clairement des récents défilés des créateurs Chanel, Burberry, etc. comme étant « lolita ». Mais qu’est-ce que le « lolita » aux yeux de la Haute couture et du grand public ? Malheureusement, même si sa chanson « Moi… Lolita » date déjà de la décennie précédente, Alizée a remis au goût du jour la fausse innocence, l’allure enfantine comme arme de drague. Dans le magazine féminin Grazia de cette semaine, un article dédié parle des codes esthétiques, et cela sans quitter Alizée pour fil conducteur. On n’y parle pas du Lolita que j’apprécie, mais d’un lolita « qui dégage un sacré pouvoir de séduction canaille ». Le résultat vestimentaire de cette lolita 2010 rentre tout à fait dans mon style de femme Lolita de tous les jours, alors que jamais je ne pense « C’est pas ma faute à moi » !

La confusion est telle que je ne sais que penser du vidéoclip auquel s’est adonné Kirsten Dunst. La fiancée de Spiderman se cosplaye en otaku gaijin dans les rues d’Akihabara. Après tout, bien que ce ne soit pas ma vision de la culture pop japonaise, si c’est ce qu’un artiste japonais a commandé, pourquoi pas ? La véritable question est : pourquoi la qualifie-t-on de « lolita Manga » ? Je vois le Lolita comme un ensemble de valeurs de liberté et d’acceptation de soi, je vois le manga comme une forme d’expression artistique, pourquoi voir l’ensemble « lolita Manga » comme une fille en fluo qui montre sa culotte en gigottant sa jupette ?! T__T Si vous voyez autre chose, n’hésitez pas à vous exprimer car je suis atterrée…

Malgré tout, gardons à l’esprit le côté positif : il y a de plus en plus de choses jolies et joyeuses, en magasin et sur les femmes en ce moment.

Conte – Alice aux pays des merveilles

Le mercredi, c’est illustration jeunesse !

Voici mon interprétation du conte de fée Alice aux pays des merveilles, qui m’est spécial puisque mon prénom est Alice ^_^ J’ai créé pour elle une tenue un peu lolita ^.^

Alice in wonderland

J’en profite pour vous rappeler que, samedi prochain, 10 Octobre, je dédicace mon artbook au festival La 25ème heure du livre du Mans au stand « BD associées » Espace Editeurs n°E50 !

Lolita debut

Qui dit « début de passion » dit « documentation ». J’ai donc étudié ardemment le Lolita, plus particulièrement le style (taille de jupe, volume des jupons, motifs, coordination des accessoires et des couleurs, etc.). Ce n’est que le commencement d’un long voyage tellement cet univers est énorme, mais le côté mignon et coloré du sweet lolita me correspond tellement que c’est un plaisir de créer le design de lolitas pour mes illustrations *o*

En guise de guides de voyage, j’ai beaucoup apprécié les textes sur ce qu’est le Lolita (« Respect, liberté, féminité, créativité ») et Otome (« chaque lolita est Otome ») de François Amoretti, les leçons pour Lolita de Yuko Ueda avec de gentils conseils pour débuter en se sentant jolie et heureuse, l’introduction au lolita d’un forum qui prévient que l’on pourra se heurter à « l’intolérance de votre environnement, mais aussi sur les communautés de Lolita ». Si vous avez d’autres références, n’hésitez pas à me les indiquer en commentaires !

Pour finir, voici, en guise de citation, la description que j’aime beaucoup de la marque Angelic pretty au Marui : « Des vêtements pleins de charme, ornés de dentelles, de volants et de rubans – comme ces fabuleuses robes que portaient les princesses dans les livres de contes qui ont charmé votre enfance. Le cœur des jeunes filles se doit de rêver pour toujours… Angelic Pretty est une marque de mode pour les filles qui n’ont jamais oublié leurs rêves, et qui veulent être « Pretty » et « kawaii » pour l’éternité. »