Et si nous nous disions bonjour ?

Bonjour ! N’hésitez pas à me répondre juste bonjour ^o^ J’aimerais vous connaître un peu plus, vous qui suivez mon blog. Je voudrais savoir si vous êtes humains, si vous lisez, si ce que je dis vous parle. Et si vous laissiez un petit mot ? Salut ! ^__^

Ça vous paraît farfelu ? Pourtant c’est normal entre êtres humains ^o^ Mais sur Internet, sommes-nous entre hommes en société ? J’ai toujours vu Internet comme un moyen de communication, et donc une manière de partager ses passions, de discuter avec d’autres passionnés et de montrer ce que notre passion nous fait créer. À l’époque (en 1999), pour moi, ça a remplacé le téléphone et les lettres (je correspondais intensément !). En fin de compte, c’est un outil vraiment social.

On en arrive à une utilisation logique d’Internet avec la démocratisation des réseaux sociaux. Mais peu à peu, ceux-ci ont fait muer ma manière de communiquer sur le web : twitter fait miniaturiser les textes, facebook incite à ne poster que des photos, parce qu’il est évident que plus personne ne lit O__O J’en viens à calibrer mes articles de blog avec un paragraphe d’introduction inférieur à 250 caractères, car je sais que l’aperçu de l’article sera la seule chose qui sera lue.

Arrive Google+ qui, mine de rien, change beaucoup de choses dans le paysage des réseaux sociaux ! Sur G+, on écrit très long, on lit très long, et c’est ce qui est intéressant : des contenus consistants, de vraies réflexions ou de vraies discussions. J’adore ça, j’adore lire et apprendre plein de choses, j’adore écrire et communiquer avec d’autres personnes !

Et je me demande pourquoi la communauté G+ est si différente des autres. Pourquoi un post sur Google+ disant juste « Bonjour ! » suscite 46 commentaires de discussions variées et sympathiques, tandis que sur facebook un post similaire ne génère que 14 petites phrases ? (et nous verrons ici ce que génère un article de blog ^o^) À cela on me répond (sur G+ évidemment !) que sur facebook on traverse son flux avec paresse, on me répond aussi que sur facebook c’est la face marketting des gens.

Je trouve que les G+iens ont raison, et en même temps je n’ai pas envie que ce soit le cas, je ne veux pas que ce que je fais sur le web se résume à du marketting intéressé, parce que même si ça peut y ressembler c’est surtout du partage que j’aimerais ! Alors, disons-nous bonjour, et discutons un peu ^___^

Une artiste de plus en plus Google+

Fin Juin 2011, Google+ s’ouvre au monde en version bêta sur invitation.

Encore un réseau…

1 semaine plus tard, j’accepte une invitation à ce nouveau réseau social, et c’est sur Twitter que j’exprime mon scepticisme (´・_・`)

Et encore 1 semaine plus tard, sur Facebook je manifeste mon enthousiasme (*゚▽゚*)

Que m’est-il arrivé ?

Sur G+, je fais des minitutoriaux pour aider des artistes à utiliser G+ ( ´ ▽ ` )ノ

Je créé des cercles de partage par catégorie de passion, pour partager davantage que mes illustrations, et cela à ceux que ça intéresse sans flooder les autres ♪( ´θ`)ノ

Je lance une bonne habitude, que j’ai appelé « Thankful Sunday », pour remercier des utilisateurs de ce qu’ils partagent ( ´▽`)

J’utilisais peu les produits Google et désormais j’utilise à fond Picasa, Chrome, Places, Images, etc. Je suis même allée tester une Samsung Galaxy tab pour voir G+ tourner sous Android (≧▽≦)

Petit guide tout simple partagé par Tom (notre ami de MySpace), résultat je sais déjà tout sur G+ O_O

+1 !

Et voilà comment en un peu plus de 2 semaines je suis devenue Google addicted ^o^!! Chez moi, Firefox n’aura pas résisté, mes comptes Twitter et Facebook sont déjà en mode minimalistes, l’iPad tient bon, mon site web vit sans rien craindre depuis 1999, mon blog est prêt à muer comme il le fait depuis 2002.

On arrive à fin Juillet, donc c’est bientôt l’ouverture publique de Google+ ! En moins d’1 mois il y a déjà 20 millions d’utilisateurs de par le monde *_* J’ai hâte qu’il y ait davantage d’artistes, de français, de gens qui arrivent !! Et bien sûr, si vous y êtes, n’hésitez pas à m’ajouter à vos cercles ^_~

Voir aussi

Ayu – Under the same sky

J’ai envie de vous parler d’une initiative de fans qui m’a beaucoup touchée, j’en suis toute émue rien qu’en y pensant : le projet « Under the same sky » par les fans internationaux d’ayumi hamasaki.

Ayu à Los Angeles
Ayu à Hong Kong

Tout commence sur le compte twitter d’Ayu, montrant des photos de ciel bleu, avec pour message qu’elle avait la sensation d’être unie avec tout le monde en touchant le ciel de sa main. Très affectée par les séismes à Tôhoku, la chanteuse se produit en ce moment avec sa tournée rebaptisée « POWER of MUSIC » et remaniée en moments de communion en toute simplicité. Sans ses habituelles mises en scène pharaonique et sans multiples changements de costumes, Ayu et son staff se produisent en parcourant le Japon avec beaucoup de cœur.

Pendant ce temps, ses fans de tous autres pays réunis sur une page nommée « We want Ayumi Hamasaki WORLD TOUR!!! », prennent des photos de leur propre main touchant le ciel depuis l’Espagne, les États-Unis, la France, etc. (depuis Nice à ce moment là pour ma part, et ce coquin de beau soleil du sud s’est caché lorsque j’ai envoyé ma photo !) Ces photos ont été réunies en une vidéo offerte à notre Ayu, vous pouvez la voir sur YouTube : 『Under the same sky』

Beaucoup de tweets ont été écrits depuis, pour partager la vidéo, pour envoyer plein d’amour à Ayu, elle-même en pleure d’émotion, et parmi le flot de tweets un fan lui a suggéré d’utiliser la vidéo durant son show, ce à quoi elle s’est montrée enthousiaste ! Aux dernières nouvelles datant d’il y a quelques heures, Ayu demandait à avoir la vidéo pour l’utiliser, et la page de fan a annoncé : « Ok guys, Ayu is using the video for the upcoming concerts!!! Her team already received it. Thank you so much »

Ayu découvre le cadeau de ses fans
Ayu veut utiliser la vidéo

C’est une belle histoire, vous ne trouvez pas ? Je trouve que c’est vraiment beau, tout le monde est si bien intentionné et spontané, on ne peut que ressentir que « A world is one☆ ». C’est cela le POUVOIR de la MUSIQUE ♫•*¨*•.¸¸♪♡

Collecte de dessins d’encouragement pour le Japon – soyez solidaires positivement sur Twitter

Si, comme beaucoup de Japonais, vous utilisez Twitter, vous pouvez également écrire un tweet avec le hashtag #draw_for_japan, actuellement utilisé par les artistes et habitants japonais pour se soutenir mutuellement. Postez vos dessins d’encouragement, soyons solidaires positivement !

Les Japonais ont vraiment un tempérament généreux et optimiste, les tweets plus beaux les uns que les autres affluent. D’autres hashtags, tels que #smile_illust, sont abondamment utilisés. Rien de tel qu’un joli sourire pour réchauffer les cœurs… Amis français, faites-en autant SVP, envoyez du soleil !!

Réseaux sociaux pour diffuser ses illustrations – Les 10 sites que j’utilise

Voici mon article annuel sur les réseaux sociaux ! Mine de rien j’en écris un par an depuis 2007, et pourtant je suis aussi régulière que constamment sceptique ^_^;

Dernièrement, je n’arrivais plus à suivre qui que ce soit sur ces plateformes, ce qui m’ennuyait beaucoup car j’adore découvrir des artistes et suivre leur évolution. J’ai donc voulu tout recentrer. Simultanément, je suis tombée sur un article de 20 minutes qui a eu pour conséquence… de me faire m’éparpiller davantage ! Petit bilan de mes explorations et utilisations :

  • Mes sites :

Mon blog Lumière d’horizon : Quoi qu’il arrive, ce dont je m’occupe le plus, c’est mon blog. Il faut une unique source d’informations, et pour moi c’est ici ^_^ J’essaie d’écrire au moins 2 articles par semaine, pour montrer mes nouvelles illustrations mais aussi pour rédiger davantage sur mes intentions créatives, mes souvenirs de festivals et mes encouragements pour les artistes en herbe. Bien sûr, ce blog a un flux RSS complet, c’est d’ailleurs via ces flux que je peux suivre le mieux les activités des autres artistes que j’apprécie.

Mon site CuteLand : Ma galerie, ma chère petite galerie active depuis 1999, que j’espère ne pas abandonner de si tôt ! C’est là qu’il y a toutes mes illustrations, les plus anciennes mais aussi les plus récentes. Car, si sur mon blog et ailleurs j’étale les moments où montrer mes nouveaux travaux, sur CuteLand tout y est dès que l’illustration est créée.

  • Les incontournables :

Facebook : C’est sur ce site que j’ai voulu recentrer tous mes contacts hors blogs, mais j’ai envie de suivre l’activité de tellement d’artistes doués que c’est difficile ^^; Toujours est-il que c’est sur ce seul réseau que je publie assidument à présent. Sur ma page artiste, je mets mes dernières illustrations, ce qui permet aux fans de les partager avec leurs amis. Mes miss zodiaque par exemple se sont promenés selon les anniversaires des gens, ça me fait plaisir qu’ils soient utilisés !

Twitter : J’ai déjà du mal à suivre tout ce qui est publié sur Facebook, alors j’ai arrêté de suivre les tweets sur Twitter, où le flood est plus important. Toutefois, j’y publie toujours des petits statuts lors de moments qui me sont particuliers, des sujets dont je ne parlerais sur mon blog qu’après officialisation. Dernièrement c’était de l’instantané sur mes tests pour éditeur, la joie qu’ils aient plu et partent à Francfort, puis mes peintures pour une galerie d’art contemporain et mes signatures de contrat !

  • Les old school :

MySpace : Une fois de temps en temps, j’essaie de mettre à jour au moins le contenu statique de mon espace, pour qu’il reflète l’état d’esprit de mes dernières créations. Sinon, mon profil vit uniquement grâce à l’import de mes tweets ^o^;;;

Tumblr : Je n’ai jamais saisi le potentiel de ce site. Apparemment, ce serait la facilité de publier à partir de mobile et le partage en cascade. Ce site n’est pas « old school » mais je n’y ai tellement rien vu que je l’ai mis avec MySpace ^o^ Bref, je ne l’utilise plus ^^;

  • Les spécialisés :

Artistique : DeviantArt, La lanterne rouge, etc. Ces sites sont vraiment bien lorsqu’on aime l’art visuel, car ce qui y est publié est essentiellement de l’image. Allez savoir pourquoi, je n’arrive pas du tout à y être assidue ! Sur DeviantArt notamment, il y a tellement d’artistes talentueux internationalement que j’en « watch » beaucoup. Ensuite, j’ai 10000 mises à jour à consulter quotidiennement et… que je ne consulte pas ^^;

Blogging : HelloCoton, BlogBang, etc. : J’adore le principe de ces sites, créant des communautés autour des blogueurs. Cela dit, je n’y participe pas vraiment sauf en laissant faire l’import des articles de mon blog ^o^;;;

CV : Viadeo, LinkedIn, etc. : Normalement, je déteste ce genre de site, j’y vois la virtualisation du moule social pétri de réussite scolaire et de contacts intéressés. Mais je suis curieuse, et quand l’article de 20 minutes en parle, je vais jeter un coup d’œil ^o^ Bref, je trouve ces sites bien conçus pour l’utilisation qui en est faite, c’est impressionnant de voir le nombre de personne qu’on peut connaître à différents degrés, cela dit après test je ne les utilise plus.

  • Encore d’autres :

Il y en a trop, en vérité je n’en utilise pas 10 activement, qui pourrait le faire tout en ayant une vie, en travaillant, en créant, en cultivant son imaginaire, en se ressourçant, etc. ? Qu’utilisez-vous au quotidien ? Je me demande si l’année prochaine j’aurais encore des choses à dire sur les réseaux web… On verra ^_~

Je ne réseaute pas, j’aime juste les réseaux

Un petit point « nouvelles technologies », ou plutôt « social networks », 6 mois après avoir commencé à les effleurer.

Je suis toujours la même, je n’aime pas le corporatisme, tout le monde devrait arriver sur le marché sur un pied d’égalité, si vous trimez pour acquérir des compétences vous devriez rivaliser avec ceux qui ont 42 pistons. Alors les réseaux de l’école superchose et autres, non. Donc initialement, Facebook, supernon. Et puis entretenir des relations sociales par intérêt, peaufiner l’image de son personnage public, carrément non !

Non… mais voilà, logiciellement, internetement, les réseaux sociaux informatisés, c’est supermarrant une fois détournés ! Un facebook dont on a réduit le traçage et simplement utilisé pour afficher ses dernières créations comme sur un portfolio, se tenir au courant des festivals à venir, ou comme outil de micro-blogging, ça revient à avoir un site web sympa hébergé ailleurs et dont le développement est fait par d’autres. Et le côté liste d’amis et flux RSS listant leurs actualités, ça revient à avoir un agrégateur sur le contenu de ses artistes préférés. D’accord, c’est l’utilisation spécifique que j’en fais, qui n’est évidemment pas généralisable, d’autres l’utiliseraient pour stalker ou autres mais je n’écris que mon point de vue.

Bref, les réseaux sur le web, j’adore ^o^ Ca ne se paramètre pas plus difficilement qu’un profil de forum, ça fonctionne bien et ça évolue, ça propose même de jolis layouts comme le fait MySpace 2.0 (ah les montées en version, que du bonheur !). Ca ferait presque vaciller ma constante qui est d’avoir un site perso codé maison ou un blog sur lequel j’ai au moins total contrôle sur la base de données. Mais avant de remettre vraiment en cause la forme de mon blog, j’attends de voir Google wave, je suis curieuse de voir l’évolution de nos multiples outils de communication de plus en plus réunis en une solution.

Donc, pour l’instant, je fais joujous avec Facebook et MySpace, ainsi qu’avec Twitter, et même Ping.fm qui permet de cross-poster simultanément sur Twitter, MySpace et Facebook ^o^ Je teste volontiers des réseaux naissants, comme HelloCoton spécialisé féminin ou Otakool spécialisé otaku. Je constate qu’on créé de plus en plus un réseau lorsqu’on créé son nouveau site web. Et ça me fait chaud au coeur que mes articles de blog soient sollicités pour un magazine d’information, avant de constater que la structure du site web est celui d’un réseau social. Le plus simple, pour me suivre parmi l’océan de réseaux avec lesquels je m’amuse, c’est Twitter ^^

Petite anecdote dessus : mettre doucement les pieds dans le micro-blogging simultanément avec l’acquisition d’un iPhone, c’est sombrer dans les abysses de la twitter sphere trèèès vite ! Après quelques milliers de tweets, postés bien sûr depuis n’importe quel endroit où il y a le wifi ou la 3G (en somme, partout pour une citadine comme moi), j’ai beaucoup ri devant cette vidéo et entamé ma désintox ^o^ Mon nouveau et actuel compte Twitter aura pris son temps pour se trouver au cours de cette cure, entre la froide abstention de tweets et l’envie de partager les sorties culturelles que j’affectionne ! Je pense avoir trouvé l’équilibre entre l’impersonnel et le flood, c’est tout simplement faire comme je le fais sur mon blog : écrire mon point de vue ^_^

Article connexe :