Dédicaces au Salon du Livre de Paris 2014 – souvenirs

Formidable édition du Salon du Livre de Paris cette année, et le meilleur, c’est qu’UP éditions y était !

Tous les auteurs de ma maison d’édition ont eu droit à une séance de dédicaces sur le très beau stand des Pays de la Loire, avec une table mauve et des tons tout à fait dans mes couleurs ♪

La presse, les fans, et un nouveau public curieux de découvrir nos ouvrages ont fait le déplacement. J’ai été agréablement surprise de dédicacer beaucoup de Fraisie, et Divines s’est vendu jusqu’à rupture de stock !

Merci à tous pour ces fantastiques moments partagés !

Plus de photos sur le blog d’UP éditions ^_~ 

Dédicaces au Kawaii café, Paris – souvenirs

Grand succès pour la séance de dédicaces au Kawaii café où, pour la première fois, tous les auteurs UP éditions étaient réunis !

2014-kawaii-cafe-paris-dedicace-guillaume-lebigot-saeko-doyle-fleurd-rosalys-morgan-magnin

J’y étais à la fois en tant qu’artiste et en tant qu’éditrice, mais je dois dire que la casquette éditrice a été plus importante – ce qui est représentatif de la proportion de mes activités actuellement ^^

Et quelle joie de voir le succès phénoménal de mes artistes *o* Je raconte tout et avec davantage de photos sur le blog de ma maison d’édition ^__~ 

Dédicaces au Kawaii café, Paris

Je dédicacerai au Kawaii café, pour la première fois en compagnie de tous les artistes d’Univers partagés éditions ! Ne manquez pas cette occasion exceptionnelle qui promet d’être fun !!

kawaiicafe-upeditions

Dédicaces UP éditions : Guillaume LebigotSaeko DoyleFleur D.Morgan Magnin et Rosalys
22 mars 2014, dès 16h
Kawaii café
20 rue de Nemours
75011 Paris
Site officiel

Signing sessions at the Salon du Livre de Paris 2014

 

I am happy, very happy to participate in the Salon du Livre de Paris (Paris Book Fair) 2014! Not only as an author-illustrator who signs, but also as the publisher of Univers partagés editions bringing all her artists to sign at this prestigious event!

In the side of my author-illustrator role, I will sign my two books Fraisie, la magie de la pâtisserie and Divines, Les beautés de la mythologie classique, according to the following schedule:

  • Friday 21th March, 10h-11h30
  • Sunday 23th March, 14h-15h

Please visit the stand C64 in Hall 1, Pays de la Loire. Throughout the duration of the book fair, all UP editions books will be on the stand. I really hope many of you will come!

salon-livre-paris-2014-UPeditions-stand-paysdeloire

Dédicaces au salon Paris Manga 2013 – souvenirs

 

Ça faisait longtemps que je n’avais pas dédicacé à Paris, alors Paris Manga a été un moment spécial. Que de formidables rencontres et retrouvailles, j’en suis très heureuse ♡ Aux jolies petites et grandes filles qui ont découvert mes illustrations avec Fraisie, à ceux qui ont approuvé mon texte de Divines, à ceux qui suivent mes travaux depuis tant d’années, je vous fais une grosse bise et vous remercie infiniment ! Grâce à vous, ce salon a été émouvant et fantastique !! À très bientôt j’espère (^^)/~~~

Salon "Paris Manga" (Paris) : 05-06 Oct 2013

May’n WORLD TOUR 2012「ROCK YOUR BEATS」Paris – live report + fan-poster + after fanclub France & Japon

May’n a démarré l’été en concert aux États-Unis, est revenue au Japon participer aux grands concerts d’été, pour ensuite continuer en Europe. Samedi dernier, elle est donc arrivée en France, dès le lendemain de son concert en Allemagne. Je pensais que rien ne surpasserait sa prestation spectaculaire au Yoyogi stadium à Tôkyô, je craignais que les fans français ne soient pas au rendez-vous, et finalement cette soirée a été fabuleuse !! Tant d’énergie de la part de May’n, tant de fans adorables, l’expérience a été fantastique à 1000% !!

Le concert :「ROCK YOUR BEATS」 Paris

May’n à la fin du concert à Paris
Photo ©Blog officiel de May’n

Avec son dernier album « HEAT », May’n affirme de plus en plus le son rock de ses chansons. Aussi, cette tournée 「ROCK YOUR BEATS」 a cette singularité : beaucoup de titres pour faire bouger le public et très peu de ballades. Pour ce faire, May’n n’est pas venue accompagnée de ses danseurs comme à Japan expo 2011, cette fois elle s’est entourée de ses musiciens. Guitare, basse, batterie, synthé, dès la première seconde le rock nous inonde et son intensité ne faiblira pas durant plus de 2 heures de concert non-stop !

  • May’n ROCKS!

De manière impressionnante, May’n enchaîne les titres au rythme endiablé sans discontinuer. Le sourire ne quitte pas son visage, c’est avec énergie qu’elle nous entraîne dans sa danse ! « M-Revolution » commence d’ailleurs par une petite séance d’entraînement, pour que tous ensemble nous fassions un mouvement de révolution circulaire en chantant « n revolutioooon ». De même, sur « Dolce », elle agite et invite le public à agiter frénétiquement la serviette-écharpe de la tournée. Du plus pop au plus rock, May’n s’amuse énormément sur « Ready Go! », en passant par « Shinjitemiru » et « Scarlet Ballet », et nous livre toute la puissance de sa musique avec « Brain Diver ».

  • Macross Frontier rocks!

La setlist de ses concerts aux États-Unis comportait un grand mélange de ses albums et peu de tie-up Macross Frontier. Alors quelle surprise quant à la setlist française : nous avons droit à ses titres phares de la franchise, en échange de l’exceptionnelle absence de « Kimi shinita mô koto nagare ». Le légendaire « Iteza☆Gogo Kuji Don’t be late », le magique « Lion », l’intense « Northern cross », May’n comble les fans de Sheryl Nome ! Et ça continue avec un insert des films Macross Frontier, « Get it on », vraiment May’n nous donne tout !! Et nous le lui rendons bien : tandis qu’elle achève le concert par le mythique « Diamond Crevasse », réorchestré pour démarrer en acoustique, le public chante les lyrics avec elle. Un regard très surpris puis un sourire. Les fans français l’ont étonné de connaître aussi bien sa chanson, et je crois que ça l’a beaucoup touché.

  • MC rocks!

Les seuls moments de pause n’étaient pas moins intenses en émotion. Lorsque May’n s’adresse au public, avec un très bon anglais, c’est pour lui dire tout ce qu’elle souhaite faire passer avec sa tournée RYB. Il arrive que l’on vive de mauvais moments, il faut l’accepter, et avec sa musique elle veut permettre de ne plus y penser et de passer ensemble un véritable bon moment. Tous ensemble, Buin et Buchô.

Car saviez-vous que May’n donne ces surnoms ? Ses fans sont ses « 部員 » – « buin », prononcez « bou-i-n » – c’est-à-dire coéquipiers/membres (d’un club par exemple). Et elle-même est « 部長 » – « buchô », prononcez « bou-tcho-o » – c’est-à-dire le directeur/président. Sur twitter, elle s’amuse de l’accent de ses fans français qui auraient prononcé « BUTYOU » ^o^

Tweets de May’n, elle me répond aussi
« Let’s enjoy with me⊂( ^ω^)⊃  »
au compte twitter du fanclub France ^^

Pour ses Buin français, elle a travaillé la setlist jusqu’au dernier moment. Et sa déclaration d’amour au public est cristallisée en la chanson « We Are », chanson qu’elle n’aurait pu écrire sans vivre les live, chanson qu’elle a écrite parce qu’elle partageait les live avec son public. Pour finir, elle tenait à voir le sourire de tout le public, elle a donc salué chaque personne depuis la scène avec son propre sourire radieux. Et chose très mignonne : le public de lui-même s’agenouillait au fur et à mesure, pour lui permettre de voir les personnes jusqu’au fond de la salle. Tout le monde a été adorable, May’n est vraiment touchante à souhait !

  • Encore rocks!

Dans la rue du Divan du monde,
le jour du concert de May’n

Pas besoin de première partie, un long concert solo non-stop, mais le public en veut encore ! Et nous avons eu cet Encore !! Car c’est sur le rythme effréné de « Chase the world » que le concert se termine véritablement. Nous avons eu le rock de May’n d’un bout à l’autre ! Le public est ravi et le fait entendre, c’est alors que May’n place un doigt sur ses lèvres pour demander le silence. Main dans la main avec ses musiciens, sans micro, elle hurle : « me-lu-shiiiiii ! ». Son adorable « Merci » déclenche les ultimes cris de joie du public. May’n, c’est toi que nous remercions !!

La salle : le Divan du Monde

Yokohama arena
Photo ©Meyer Sound
La scène du Divan du monde
Photo ©Le divan du monde

May’n est une super star anisong capable de remplir au Japon le mythique Nippon Budôkan, ou encore dernièrement le Yokohama arena, soit une énorme salle de 8 000 m² pour 17 000 places spacieuses. J’ai vu May’n cet été dans une salle de 13 000 places au coeur de Tôkyô, j’avais vraiment peur de cette micro-salle parisienne au quartier Pigalle pour sa venue en France…

En fait, ça m’a fait très bizarre : la scène était très petite, à peine de quoi placer tous ses musiciens. Au marquage au sol, on voyait bien que May’n devait se placer dans les moments forts au bout de la scène, juste derrière les retours. Sauf que le public était directement à cet endroit, sans aucun espace O_O Le public est les bras en avant, May’n donne un grand kick dans sa première chorégraphie, et sa chaussure cogne les glowsticks OOO_OOO Il n’y a pas eu de débordements, heureusement, le public s’est bien comporté, ouf !

Passé cet effet étrange, c’est incroyable de voir May’n en mode live house. On peut voir la moindre de ses mimiques rigolotes, elle peut nous adresser un clin d’oeil personnel, chaque échange est plus fort et plus humain ! La contre-partie est un grand mal de dos pour la forte contre-plongée permanente, mais l’expérience est exceptionnelle. Avec un meilleur son et un accueil du staff de la salle mieux organisé, ç’aurait été vraiment bien, mais on se contente de ce qu’on a en occident ^^;

Le bonus : le VIP Top-up

« Merci » et autographe de May’n sur le pamphlet de la tournée et sur LIVEALIVE May’n 1st ARTIST BOOK

La démarche est inédite par chez nous : il y avait possibilité d’avoir un VIP Top-up. Ce ticket d’entrée doit être acheté en plus du ticket normal, sachant qu’il coûte plus cher que ce dernier. Le concert commence à 20h, mais dès 18h le VIP Top-up permet d’étouffer une demi-heure dans le micro-hall d’entrée de la salle. Une fois cette épreuve passée, les portes s’ouvrent sur la toute petite salle de spectacle. Le grand public ne pourra entrer qu’à partir de 19h, ce qui permet donc de faire tranquillement ses achats de goodies de la tournée et de se placer aux premiers rangs. C’est parti pour une attente d’1h30 dans cette fosse chaude, qui se tasse de plus en plus à mesure que le public arrive.

L’autre bonus auquel ce VIP Top-up donne accès est une séance de dédicaces de May’n. À peine le concert s’est terminé que May’n apparaît déjà sur le balcon de la salle. Debout et souriante, elle remercie un à un chaque fan qui a droit à une seule signature. La file d’attente passe très rapidement, chaque fan ne restant pas plus d’une minute en étant encadré par des membres du staff japonais.

Je trouve ce VIP Top-up un peu cheap : pas de goodies officiels offerts, pas de photoshoot lors du meet&greet, … Je suis quand même contente de l’avoir pris, ma place en centre premiers rangs était fantastique !

Le cadeau du May’n fanclub France : le fan-poster

Fan-poster May’n fanclub France
Le May’n fanclub France après le concert

Ce concert avait autre chose de magique : l’union des fans français en le May’n fanclub France ! Il y a quelques mois, j’ai monté ce fanclub surtout pour tenir informé les français le plus possible, pour inciter ceux qui aiment May’n même juste un peu à venir la soutenir en concert. Et tout naturellement, l’idée d’un cadeau commun est né, un message collectif sincère et visuel. Chaque fan ayant participé à ce projet de fan-poster a mis beaucoup de coeur et de talent dans son dessin, photo et texte. Rien que de voir fleurir ces magnifiques messages m’a beaucoup émue, je suis très heureuse que May’n ait de tels fans !

C’est donc munie du VIP Top-up que j’ai remis en personne le cadeau à May’n, en lui expliquant qu’il y avait un fanclub rien que pour elle en France, et qu’ensemble nous lui transmettions ce message d’amour. Elle a été très étonnée et a beaucoup aimé ! Juste derrière moi, les membres du fanclub se sont fait faire leur dédicace, chacun portant le badge du May’n fanclub France. Le photographe officiel a aussi été surpris et a pris beaucoup de photos du fan-poster. Sur le web, les fanclub américains et malaisiens ont relayé l’initiative qu’ils qualifient de « wow » et « lovely » !

C’est vraiment un beau moment que nous avons partagé. Aucun de nous ne nous connaissions, chacun vient de part et d’autre de la France, et ensemble nous avons vécu notre passion musicale. J’ai adoré, vraiment ;___; Merci aux membres du fanclub France, vous avez contribué à rendre cette soirée inoubliable !!

L’after : soirée fanclubs France & Japon

Les fans du May’n fanclub France et du fanclub Japon, après le concert et un bon dîner
Message souvenir des fans japonais aux fans français : ils ont passé un très très bon moment en France, ils espèrent revenir et nous invitent à aller nous aussi au Japon !

May’n a ses méga-fans japonais qui ne manquent aucune de ses apparitions. Alors qu’un de ces fans – cherrymint – passait avec un livre d’or avant le concert, je commence à lui parler. Je lui présente le fanclub France, nous discutons de la tournée et notamment du public peu nombreux en Allemagne, il s’étonne de mon wristband a-nation montrant que j’ai été voir May’n jusqu’au Japon. C’est alors que nous nouons une amitié avec le fanclub officiel japonais, les fans japonais me disent qu’ils sont très surpris qu’il y ait de vrais fans en France. Et nous nous promettons un after tous ensemble. Pour l’anecdote, les fans japonais sont entrés en avance avec le VIP Top-up mais, grands princes, sont restés tout au fond de la salle durant le concert.

Nous ressortons donc de ce concert heureux comme jamais. Et la fête continue ! Nous nous retrouvons pour partager la gastronomie française (et le charme du service parisien caricaturalement grotesque) entre français et japonais – il y avait même un croate, avec qui je discutais… en japonais ^o^ Ces fans japonais ont notamment assisté au grand concert « May’n★Go! AROUND!! at Yokohama arena », qu’ils pensent être le plus amusant. Tu m’étonnes, rien que le Blu-ray est spectaculaire !! D’après eux, le public français cette soirée était surprenant tellement  il était animé et connaisseur. Le fait que l’on connaisse par coeur les paroles de « Diamond Crevasse » les a stupéfié, surtout après la timidité des allemands la veille. Avec une fan japonaise, nous avons eu un frisson en voyant que nous avions le même strap Accel World dégotté au même événement éphémère ! C’était vraiment formidable ce moment entre personnes qui, d’un bout à l’autre de la planète, sont passionnées par les mêmes choses !

« We Are Buin on the Planet!! » nous a écrit un fan japonais, il a bien raison ! May’n rocks!!

May’n WORLD TOUR 2012「ROCK YOUR BEATS」- VIP Top-up, iTunes, #RYT & May’n fanclub France

Beaucoup de bonnes nouvelles concernant May’n depuis la mise en vente des billets pour son concert à Paris :

Pour mieux relayer toutes ces infos au plus tôt et pour réunir les fans, je publie désormais tout sur le
May’n fanclub France – sur facebook et sur twitter.
N’hésitez pas à participer, faisons tout pour être prêt pour la venue de May’n et pour en profiter à 1000% !!

May’n WORLD TOUR 2012「ROCK YOUR BEATS」- bientôt à Paris !

イェーイ!J’ai mon billet pour le concert de May’n !!!!!! うれしいいい!!Je suis trop heureuse qu’une date à Paris ait été ajoutée à cette tournée mondiale. J’avais déjà du mal à croire qu’elle vienne en showcase à Japan expo 2011, je n’en reviens pas qu’en septembre 2012 elle vienne faire un vrai concert en France ! Si vous suivez mon blog, vous savez depuis quatre ans à quel point May’n est une chanteuse fabuleuse pour moi. Mais j’aimerais ne pas être un cas isolé, les Français doivent le savoir et lui faire bon accueil \(^o^)/

La fée galactique prend son envol

May’n est une artiste particulière, elle s’inscrit dans la légende des anime songs en incarnant la voix chantée de Sheryl Nome, la star intergalactique de Macross Frontier. En soit, c’est déjà énormissime sachant la puissance d’une licence Macross, l’importance de la musique dans ses séries et l’aptitude de Yôko Kanno à accompagner jusqu’au sommet de talentueuses chanteuses. May’n enchaîne les albums et tournées grandioses avec danseurs et effets spéciaux. À elle seule, elle remplit le Nippon Budôkan et étend ses tournées solo à l’Asie, sans compter des apparitions en festival jusqu’aux États-Unis. Elle participe à nombre de concerts gigantesques tels qu’Animelo Summer Live ou Animax Musix Fall, où elle fait la clôture devant un public retentissant. Pour moi, ce n’est pas n’importe qui, c’est une chanteuse majeure de la pop culture japonaise, capable de chanter sur de la pop et sur du rock de manière dynamique et émouvante. Sans oublier la plus belle ballade de tous les temps « Diamond crevasse » qu’elle chante divinement !

Je vous recommande vraiment de découvrir ou re-découvrir et soutenir May’n ! Son actualité est toujours dense : son nouvel album « HEAT » vient de paraître fin mars 2012, pendant qu’arrive son single « Chase the world » pour le nouvel anime réalisé par Sunrise : Accel World (qui est très prometteur d’ailleurs !). Un Live & documentary en 3D lui était consacré au cinéma – « May’n the movie – Phonic Nation -« , et bien sûr vous pouvez vous procurer les DVD de ses précédentes tournées pour être prêt pour la tournée « WORLD TOUR 2012「ROCK YOUR BEATS」 » ^_~

Participez :

Voir aussi :

Mes précédents articles dédiés :

Discographie :

Continuer la lecture de May’n WORLD TOUR 2012「ROCK YOUR BEATS」- bientôt à Paris !

« Le Jardin Japonais » au Jardin d’Acclimatation à Paris


Puisque je suis allée à Paris pour le concert de L’Arc~en~Ciel, j’en ai profité pour me rendre à l’événement « Le Jardin Japonais ». Et c’est en trouvant un peu de Japon que j’ai découvert ce charmant endroit : le Jardin d’Acclimatation. Je ne savais pas qu’un tel lieu existait à Paris ! J’ai beaucoup aimé cette bulle d’air reposante, très belle et culturelle.

« Le Jardin Japonais »

L’événement s’étend dans tout le jardin, à commencer par un grand torii donnant sur une rue japonaise. Beaucoup de stands proposent des produits importés du Japon, de la nourriture et des activités. Mais ce n’est pas tout, car il se joue du shakuhachi dans une authentique maison de paysan japonais du XIXème siècle : « La Maison de Kiso ». Près de cette adorable maison se trouve la grande scène, avec un programme de spectacles complet. J’y ai retrouvé avec plaisir l’Ensemble Sakura découvert à Japan expo, j’adore ces chansons minyô ! Plusieurs expositions se tiennent en plein air ainsi qu’en salle, les différents partenaires participent à leur manière comme Honda avec des motos sur fond de photo de Tôkyô. Ce que j’ai préféré, c’est la volière bordée d’immenses koinobori. Il y avait un air de printemps lors de ma visite, avec un beau soleil chaud et une petite brise, c’était juste parfait pour faire flotter légèrement les poissons vers le ciel ! Enfin, pour faire une halte de Lady, il y a le salon de thé Angelina qui propose le cheesecake japonais revisité par la maison : le « Saori ». Une pâtisserie franco-japonaise délicieuse et raffinée, c’est le plaisir du Japon à Paris !!

Le Jardin d’Acclimatation

Tout ceci se passe donc au Jardin d’Acclimatation où, vraiment, tout est beau ! Toutes les animations et expositions dont j’ai parlé plus haut se déroulent sous les chants des paons qui se promènent en liberté dans tout le jardin. Au cours de ma visite, je n’ai pas résisté à la promenade en barque sur « La Rivière Enchantée », pendant que des enfants s’amusaient avec les attractions dont « Les Papillons d’Alice ». Après avoir salué l’ours du jardin en pleine sieste, j’ai couru vers ce qui se dit être du fitness en plein air, mais qui est surtout un lot de drôles de jouets Buzz l’éclair pour adultes, trop marrant !! Et pour se reposer au calme, il y a « Le Jardin de Séoul », un jardin dans le jardin, avec « La Porte du Paradis » issu de la tradition confucianiste. Bref, tout est charmant jusque dans les appellations, c’est à la fois un jardin français et un ensemble de jardins du monde, sans oublier le côté zoo/parc naturel et parc d’attractions. C’est tout ce que j’aime !!

L’événement « Le Jardin Japonais » dure jusqu’au 8 mai, toutes les infos et le programme sont sur le site du Jardin d’Acclimatation. Ce dernier peut aussi se visiter sans événement, c’est mon coup de coeur Paris !

L’Arc~en~Ciel WORLD TOUR 2012 – le concert à Paris – live report d’une belle évolution

Après le mythique concert « L’7 ~ Trans ASIA via PARIS ~ », il était impossible de manquer le retour de L’Arc~en~Ciel à Paris hier soir, cette fois-ci dans une tournée vraiment mondiale : « 20th L’Anniversary L’Arc~en~Ciel WORLD TOUR 2012 ». Je ne suis vraiment pas déçue, c’était encore mieux qu’il y a 4 ans !! Car tout le monde a évolué, c’est ce qui m’a le plus plu.

D’abord, ce qui est magique, c’est qu’un concert de L’Arc~en~Ciel est un moment réunissant des fans de tout âge (je suis fan depuis mes 16 ans, j’en ai aujourd’hui 30, il y avait une fan toute petite d’environ 8 ans !). C’est un Zénith de Paris où tout le monde se lève, même dans les gradins, pour danser, chanter, sauter, hurler, dans une ambiance vraiment agréable (même pour une trentenaire je veux dire ^o^) et au rythme de chansons qui donnent la pêche ! C’est un spectacle haut en couleurs avec des écrans géants mis à profit pour créer des décors mais aussi pour donner le rythme, cette année des silhouettes (des squelettes) tapaient des mains et nous entraînaient dans des Olas. C’est une expérience collective où tout est fait pour nous faire entrer en résonance, avec le groupe, avec sa musique, avec les lumières, tous ensemble nous brandissons nos glowsticks sous les projecteurs et sous le jet de rubans dès les premières notes de « SEVENTH HEAVEN » !

En parlant de glowstick, c’est une évolution du public français que j’adore ! Montrer sa passion en lumière, c’est juste génial !! J’ai l’impression que c’est depuis Japan expo 2011 que les glowsticks se sont introduits dans nos mains, on galérait en padawan wota, mais on suivait le rythme et la magie opérait (le concert de May’n était à tomber !!). Maintenant, le glowstick est une habitude (même s’il y aurait pu y en avoir plus, apparemment le stock n’a pas suffi après le concert de Londres). Et le public français connaît beaucoup mieux les titres, j’étais moins prise au dépourvue après avoir vécu « L’7 ~ Trans ASIA via PARIS ~ », après l’avoir revu en DVD, et tant qu’à faire après avoir vu d’autres de leurs concerts en DVD. Bref, on sait quand sauter durant « REVELATION », on agite les glowsticks à fond durant « Driver’s High », on enchaîne avec « READY STEADY GO », oh la la cette setlist est super !!

Pour l’anecdote, on a vu s’afficher en grand « READTY STEDTY ». Mais au moins, ça a été affiché, et en rythme ! Tout effort pour communiquer avec nous, européens, alors qu’ils sont japonais, est mignon même dans ses petites fautes. Je trouve d’ailleurs que Hyde a acquis un super accent français, il fait très bien les ‘R’, chapeau ! Ça fait partie des évolutions notables : la tournée n’est plus japonaise avec un détour par Paris avec une impression d’improvisation comme faire se peut, c’était une vraie halte en France dans les moindres détails. Le groupe semblait plus à l’aise, en musique d’ambiance il y avait « X X X » en version instrumentale et non de la variété aléatoire, la communication télévisée a été massive avec beaucoup d’interviews où les journalistes ont été plus attentifs, la mise en scène du concert intégrait des lyrics en romaji pour que le public occidental puisse chanter, … Parce que « Anata » tous ensemble, même avec ceux qui ne connaissaient pas les paroles par coeur, tous ceux qui voulaient participer, tous ceux qui voulaient chanter avec Hyde, c’est une attention importante !

Enfin, la plus belle évolution que j’ai notée, c’est du côté des fans. Il y a 4 ans, le seul but était d’arriver à voir le groupe tellement c’était inimaginable qu’ils se déplacent, cette fois-ci le but est de montrer au groupe que leur public occidental les aime. Très tôt, une page facebook –  L’Arc~en~Ciel French Street Team – a réuni les fans européens autour d’initiatives telles qu’un fanbook offert au groupe. Et lors de la dernière chanson du concert, nombreux sont ceux qui ont levé les bras avec une bannière indiquant : « WE LOVE YOU L’Arc~en~Ciel ». C’était une belle fin de concert de toutes parts, vraiment magnifique !

(Bonus : ci-dessous, mon live instagraming ^o^)

Nââândé !? Paris vu par une Japonaise

Je me suis énormément amusée en lisant le livre d’Eriko Nakamura qui vient de paraître : Nââândé !? Les tribulations d’une Japonaise à Paris. Depuis les retards entre amis au laisser-aller des vendeurs des Grands Magasins, en passant par la propreté douteuse des toilettes publiques, Eriko-san raconte avec beaucoup d’humour son profond étonnement face au comportement des Parisiens qui lui font apprendre le sens du mot « cavalier ». En guise de comparaison, elle décrit également le comportement prévenant et respectueux qu’auraient eu des japonais à situation équivalente. Mais aussi, elle sait dépeindre son amour pour des petits détails du quotidien à Paris. Chaque facette de chaque culture est abordée de manière aussi légère que juste, un vrai régal à la lecture !

On peut lire ce livre pour découvrir comment Paris peut être perçu, ainsi que pour en apprendre plus sur la vie quotidienne au Japon. Je l’ai aussi lu d’une autre manière. Chaque fois que je pose le pied à l’aéroport de Roissy – Charles de Gaulle après un séjour au Japon, je suis trop choquée pour apprécier de rentrer chez moi. En fait, je suis fréquemment choquée en vivant ne serait-ce qu’en Province en France, mon éducation étant un mélange de rigidité laotienne, de rêves issus des mangas, et de liberté apprise à l’école française. De chaque culture, je crois que j’ai assimilé respectivement la nécessité de ne pas déranger son prochain, le fait de vivre ses passions avec courage, et le besoin de faire ce qu’on veut de sa vie. Mais ce mélange n’est pas tout à fait adapté, car il faut aussi savoir ne pas prendre pour soi la mauvaise humeur des gens qui exercent un métier qu’ils détestent, se montrer plus civilisé que le commerçant qui vous compare aux petits Chinois travaillant au fond d’une cave, accepter que la démocratie se passe dans la rue, etc. (j’écris ceci après une journée à entendre l’hélicoptère de surveillance au-dessus de chez moi, quantité de CRS et policiers déployés pour encadrer le vandalisme et les incendies volontaires qui ont bien eu lieu O_O) Bref, lire ce livre, c’était aussi retrouver les mêmes points d’étonnement, et surtout trouver les points positifs que décrit affectueusement l’auteur. Parce qu’elle aime vraiment vivre à Paris, vivre avec un Français qui l’aime.

Ne pas oublier qu’il y a de quoi aimer là où l’on vit, c’est un joli cadeau. Merci à la petite fée lumineuse qui m’a offert ce livre !!

Dédicaces au salon du livre jeunesse Seine-Saint-Denis (Paris-Montreuil) – souvenirs

Quel fabuleux Montreuil cette année !! Il y a des souvenirs d’événements qui resteront à jamais les best of my life tant le public est venu en nombre, pour découvrir et partager du bonheur créatif avec moi ♪( ´▽`) Des souvenirs tels que mes dédicaces de Cute flowers au festival d’Angoulême, au festival Japan expo, ou ma démonstration de dessin numérique à la Fnac. Eh bien ma dédicace de Princesses & Lolitas au salon du livre jeunesse de Montreuil est désormais un de ces souvenirs d’exception !

Le salon de Montreuil – la grande messe de la littérature jeunesse – a cette aura mythique et merveilleuse, qui rend parents et enfants réellement curieux et ouverts. Princesses & Lolitas a eu un succès étonnant, j’ai dédicacé toute la journée ! L’éditrice avait tiré un grand poster dérivé du livre, qui a conquis énormément de visiteurs. J’ai même dédicacé des J’aime * qui étaient vendus sur le même stand des Pays de la Loire. Et surtout, entendre des petites filles s’écrier : « Ouaaah c’est trop beau Madame ! » et des adultes s’émerveiller : « C’est vraiment joli ce que vous faites », ça me fait fondre mon petit ♡ ! J’ai l’impression que tout le monde comprend ce que j’exprime et que ça les touche, ça me rend très heureuse (#^.^#)

Un million de mercis à Alexandra des éditions BookLight pour m’avoir invité à ce salon et pour m’avoir chouchouté tout du long ! Million de mercis à ceux qui sont venus me voir, bisous en particulier à Patricia Lyfoung, Philippe Ogaki, Jenny, Stéphanie Gumy, Moino, etc. Merci pour la bonne ambiance à mes voisins de stands éditeurs, en particulier à Albert des éditions Pour penser à l’endroit. Merci à Gwen et Adélaïde pour leur travail sur le stand Pays de Loire.

Je suis contente d’avoir pu dire bonjour furtivement à Chun Liang, Laure, Rann, des amis artistes avec qui j’aurais voulu discuter plus. Pardon à ceux que j’ai eu du mal à identifier, je ne suis décidément pas physionomiste et je ne retiens que les pseudos ^o^

Et je reviens de Montreuil, évidemment, avec des trésors de livres jeunesse ! J’en prépare des petites chroniques, pour partager avec vous mes coups de cœur, qui m’ont véritablement émue ;__; Stay tunned!

Dédicaces au salon du livre jeunesse Seine-Saint-Denis (Paris-Montreuil)

Je suis heureuse de participer cette année au salon du livre et de la presse jeunesse Seine-Saint-Denis en tant qu’auteur en dédicace ^___^ Montreuil avait été une sacré aventure humaine en 2009 en tant qu’aspirante auteur jeunesse, ce week-end j’espère que l’expérience sera tout autant enrichissante de l’autre côté du stand (๑❛ัᴗ❛ั๑)

Le samedi 3 décembre 2011 toute la journée, je dédicace donc mon livre Princesses & Lolitas aux éditions BookLight. J’espère que les petites (et les grandes !) princesses seront au rendez-vous, au stand Pays de Loire !!

Sur ce même stand, vous trouverez également mon carnet graphique J’aime * aux éditions du Poisson borgne !

Dans le salon du livre, vous pourrez trouver mon tout nouvel album jeunesse, fraîchement paru : Toujours près de mon coeur aux éditions des Samsara.

Et sûrement au détour des stands trouverez-vous le recueil dans lequel j’ai participé : 16 histoires de belles princesses des éditions Hemma.

Voilà quelques petites suggestions de livres pour faire plaisir à Noël ! Mais je ne doute pas que, si vous vous rendez à Montreuil, vous repartirez forcément avec de beaux trésors !!

Artbook Rosalys Princesses & Lolitas – dédicace à la librairie Komikku – souvenirs

Paris m’a accueillie avec un splendide soleil ☀ C’est au cœur de la capitale, dans le sublime quartier japonais, que ma dédicace s’est déroulée. Merci mille fois aux personnes venues à ma rencontre, d’avoir fait un temps de trajet monstre pour arriver à l’heure, d’avoir été présents pour me soutenir. Ça compte beaucoup pour moi ;_; Vous êtes les meilleurs !!

J’ai même reçu un cadeau, griffé Paris : des macarons Pierre Hermé *__* すごいおいしい、ありがとう!

Merci aux libraires de komikku de m’avoir accueillie, sur fond de bonne Jpop ♪( ´▽`) Last but not least, merci à mon éditrice d’avoir organisé cette rencontre, d’avoir été là et de croire si fort en moi ♡

Ma prochaine séance de dédicaces : dès ce week-end ! Rendez-vous à Saint-Malo pour le festival BD « Quai des bulles » !!

Artbook Rosalys Princesses & Lolitas – dédicace à la librairie Komikku (Paris Ier)

J’ai le plaisir d’être invitée à une rencontre/dédicace demain, le samedi 22 octobre de 16h à 18h chez Komikku, 61 rue des Petits-Champs, Paris Ier.

Ce sera ma première dédicace du livre « Princesses & Lolitas » en région parisienne, et cela dans le splendide quartier Opéra ! Pourquoi ne pas en profiter pour manger dans de vrais restaurants japonais dans le quartier, se régaler en boulangerie japonaise, faire du shopping de produits japonais, et au détour de cette promenade venir me voir à Komikku ? ^___^

J’espère vous y rencontrer ♡

Merci aux magazines Zoom Japon, Manga news, Manga Sanctuary, et bien sûr à Komikku d’avoir relayé l’info ^_^

Exposition Entre les mots – en soutien aux femmes

Je participe à l’exposition solidaire « Entre les mots », dont les ventes permettront de financer des projets artistiques et culturels pour des femmes qui ont été victimes de violences conjugales. Beaucoup d’artistes ont également répondu présent pour cette cause, alors n’hésitez pas à assister à cet événement aujourd’hui à Paris !

Mères Veilleuses
67 rue Mouzaia
Paris XIXème

Exposition « Entre les mots »
6 Mai 2011, 20h30
Artistes : Laurel, Pénélope Bagieu, Mimi Stinguette, Adolie Day, Julie-O, …

ComicLive in Paris 2011 – souvenirs

Le tout premier ComicLive, salon dédié aux dôjinshi, de France est terminé ! J’ai juste envie de dire merci :

Le Journal du Japon a annoncé l’événement ainsi que la sortie de mon dôjinshi. Merci beaucoup Céline pour cet article !

Merci infiniment à ceux qui sont venus me voir et acquérir mon dôjinshi Uni. La plus mignonne : Riri, qui m’a raconté que mon blog l’encourage depuis longtemps (je t’encourage directement à présent à faire ce qui t’inspire !) La plus adorable fangirl : Saeko, qui a même déjà précommandé mon prochain livre !!

Merci au staff du stand qui m’a gentiment accueilli : Gérald, Sylvie et Terry de l’association Méluzine, tous aux petits soins ! Merci à mes voisins de dédicace pour le bon moment passé ensemble : Dara bien sûr, et les super cute Liaze et Moemai.

 

Nodame Cantabile – Saishû Gakushô Kôhen – The Final Score Part 2 – dernier film et derniers souvenirs de tournage à Paris

Je découvrais le drama de Nodame Cantabile en 2008 avec émotion et enthousiasme, en 2009 je faisais figurante dans l’ultime film, fin 2009 Tomoko Ninomiya donnait son dernier coup de pinceau au manga original. Nous voilà fin 2010, les DVD et Blu-ray du 2nd et dernier film sont sortis pour un final grandiose ! Serait-ce vraiment la fin ?

Après les études de musique, les Debuts d’artiste

Nodame Cantabile, en drama, c’est une série de 11 épisodes, suivi de 2 épisodes spéciaux tournés en Europe, pour finir sur 2 films tournés en France. Le premier film, centré sur le début de carrière de Shinichi Chiaki, reprend le même schéma que précédemment, à savoir celui-ci n’est pas assez à l’écoute des autres et ne peut créer une harmonie dans un orchestre qu’en étant plus humain. Le second film, à ma grande surprise, ne suit plus du tout les mêmes rouages et part dans l’inconnu. Car ici, il s’agit de l’avenir de Nodame, et il n’y a pas plus imprévisible que notre héroïne !!

Avec Nodame, il y a toujours un kotatsu !

Le film démarre sur les retrouvailles d’un couple auquel on s’est tous attaché : Kiyora et Mine. Ce dernier avait encouragé sa belle à poursuivre ses rêves à Vienne en promettant de l’attendre. 2 ans plus tard, Kiyora participe pour la 3ème fois à un concours sans gagner la 1ère place, mais sent que quoi qu’il arrive, elle veut retrouver son amoureux au Japon. Car c’est ainsi qu’elle comprend qu’elle veut concevoir sa vie !

Que pourra être le choix de vie de Nodame, de son côté ? Elle qui a un potentiel de génie, mais qui aime la musique libre et heureuse, et non le cadre stricte du métier en professionnel. Jusqu’ici, elle avait suivi l’amour et s’est battue pour grimper aussi haut que Chiaki. Mais alors que celui-ci quitte la vie étudiante, elle n’arrive toujours pas à entrer dans le moule des concours de piano. Jusqu’à ce que son rêve de jouer un concerto pour piano avec Chiaki soit réalisé par une autre pianiste ! Faut-il alors faire face à la musique juste pour aller au bout de sa gloire ? Qu’arrivera-t-il une fois le succès sera obtenu ?

Montmartre

Une petite fée a affiché le mot « Fin »

Ce film est une belle fin pour un drama qui aura su passionner autant pour ses personnages romantiques que pour l’interprétation de ses musiques classiques. Je suis contente de quitter ces personnages sur des notes positives, ces personnages plein de talents qui vivent leur art et leurs sentiments intensément !

La France

Un de mes passages préféré est la découverte de Nodame pour Ravel. Ravel’s piano concerto in G major. J’avais adoré cette musique en figurante, j’ai trop aimé la vision fantasmagorique de Nodame à l’écoute de cette musique : un Paris fluorescent remplis de petits lapins qui dansent, une joie éclatante !! Et ce n’est pas fini : juste après, tellement elle est émerveillée, elle raconte à ses amis la magie de ce morceau qui commence par un gros CLAP ^o^! C’est aussi ça Nodame Cantabile : de l’émotion communicative à l’état pur !!

Mais où est Charlie ?

Pour finir avec un dernier souvenir de ce drama si particulier, on a joué à « Mais où est Rosalys ? ». Dès le début du film, on retrouve le Cantona concours, où Kiyora joue Brahms violin concerto pour la finale du concours de violon. J’étais ravie de ma place, au 1er rang du 1er balcon, car je la voyais jouer tout près. On aperçoit mes cheveux noirs et mon serre-tête turquoise bouger en rythme de la musique, hihi ! À côté de moi, il y a aussi mes 2 copines du jour, super fans de Nodame elles aussi.

Puis il y a la fameuse finale de piano sur du Ravel, toujours lors du Cantona concours. Le pianiste commence à jouer des notes aiguës très rigolotes, la salle entière en est ébahie. Il y a Nodame, Frank, plein de gens, et moi quelque part au milieu de tous ^o^ J’aurais bien aimé que les petits lapins apparaissent pile à ce moment, ç’aurait été trop drôle !

Fin

Ça me fait tout drôle quand même de me dire que c’est fini… Reste à attendre patiemment la suite des mangas en France jusqu’au 23ème tome. Et… les 24 et 25 en suite ? En attendant, je vous laisse avec le trailer de ce film ^_^

http://www.nipponcinema.com/v2/play.swf?config=http://www.nipponcinema.com/cfg/nodame-cantabile-saishu-gakusho-kouhen-trailer

Japan expo 2010 – Souvenirs de dédicaces et de festival

Beaucoup de sourires et d’émotions, voilà ce que je voulais offrir, et voilà ce que vous m’avez offert à mes séances de dédicaces au festival Japan expo 2010 !

Des sourires de retrouvailles de ceux à qui j’ai fait ma première dédicace à Paris lors de BD expo 2000, des éclats de rires de rencontre avec ceux qui suivent mon travail sur le web, des regards pétillants de ceux qui ont découvert mes illustrations. Et de l’émotion, celle d’un couple ravi d’acquérir une de mes acryliques sur toile originale, celle d’une artiste en herbe à qui mon blog donne de l’espoir pour se lancer (j’espère avoir contribué à provoquer le déclic, réalise tes rêves Aurélie !), mais aussi…

Mais aussi mon émotion. J’étais à la fois contente de venir dédicacer au plus grand festival en Europe dédié au Japon que j’adore, et terrifiée de venir en VIP sans savoir si j’avais encore un public dans la capitale. Finalement, j’ai été très émue de voir la patience des gens dans une file d’attente devant moi. Vraiment, merci !

Un grand merci pour l’accueil chaleureux au staff du magazine Total manga : à Jean-Marc pour l’invitation et la visite de l’espace VIP jusqu’au stand, à Lionel pour la gestion sur place, à Marlène (oups, Maryline) et ses jolies ambassadrices TM pour avoir guidé les festivaliers vers ma table, à tous ceux qui ont contribué à ces bons moments. Merci à mon acolyte personnel, Morgan, qui m’a aidé durant tout le festival !

Remerciements infinis cette année encore à Japan expo, car c’était aussi des moments forts pour le cœur d’une fan, notamment la rencontre avec l’invité d’honneur manga : Tsukasa Hôjô. Le voir dessiner Ryô Saeba de City hunter, rire avec son public français, se souvenir de ses 30 ans de carrière via l’exposition qui lui rend hommage, … Qui aurait cru que l’on vivrait tout cela en France, lorsqu’on était jeune devant Cat’s eyes ?

Et qui aurait cru que l’on vibrerait dans une bulle de mignonnerie pop avec un grand concert des mythiques Morning musume。? Des moments incroyables également côté musique ! Mon coup de cœur va à Long shot party pour leur concert plein d’énergie communicative, le dynamisme dégagé par le groupe avec leurs trompettes, et la clôture grandiose sur le deuxième opening de Naruto shippûden : un concentré de punch à un rythme effréné qui donne la pêche ! Bref, beaucoup de sourires et d’émotions, beaucoup de souvenirs impérissables à Japan expo 2010 ^___^

Japan expo 2010 – plan des stands du festival

Le festival Japan expo est tellement grand et dense qu’il faut bien un plan pour s’y retrouver. Et pour me retrouver dès après-demain, c’est en fait très simple : c’est juste à côté de l’entrée ! Venez me voir vendredi et samedi 14h-15h30 sur le stand du magazine Total manga !!

Vous êtes 105 à avoir répondu présent à mon invitation via Facebook, serez-vous autant à venir me voir ? N’oubliez pas mes petits horaires de dédicaces, sinon vous vous retrouverez avec d’autres invités de TM, dont la chanteuse et seiyû Yukari Tamura (cela dit, rien ne vous empêche de voir tous les invités, hihi !).

Et comme d’habitude durant un festival, je mettrais en ligne des petites news et des photos coups de coeur en direct de l’événement via Twitter. Suivez mes gazouillis ^__~

Japan expo 2010 – mes créations et séances de dédicaces

Le festival Japan expo, c’est la semaine prochaine ! J’espère que vous ne m’oubliez pas, venez me voir sur le stand du magazine Total manga !! J’y serais présente vendredi 2 et samedi 3 Juillet, 14h-15h30. Durant ces deux séances de dédicaces, vous pourrez vous procurer mes petites créations :

  • Artbook Cute flowers (éditions BD associées)
  • Badges – collection Digital art
  • Badges – collection Illustration jeunesse
  • Miroirs – collection Zodiaque
  • Croquis originaux
  • Mini tableaux (acryliques sur toile)

Mes petites surprises pour Japan expo sont ces mini tableaux originaux, peints à la main à l’acrylique et vendus avec leurs mini chevalets ! J’espère qu’ils vous plairont ^__^

Japan expo 2010 – Rosalys invitée de Total manga

Je dédicace pour la première fois au festival Japan expo, j’en suis très contente et j’espère que vous serez nombreux à venir à ma rencontre… Venez me soutenir ! Il y aura de l’ambiance autour de moi, car je serai présente sur un stand coloré et animé : je serai à Paris-Nord Villepinte en tant qu’invitée du magazine Total manga.

Yumi

Vous vous souvenez de l’interview vidéo qu’ils ont fait l’an dernier ? Depuis lors, l’idée de faire une édition de Japan expo ensemble était née, restait à savoir laquelle. Et c’est la grande édition qui a été choisie, celle qui accueillera Tsukasa Hôjô, Masakazu Katsura, Morning musume, etc. Pour fêter cela, j’ai dessiné Yumi, la mascotte de Total manga, parfumée à la Rosalys ^.^

Je dédicacerai mon artbook Cute flowers et il y aura les petites surprises, peut-être également d’autres surprises vraiment surprises ! Mes horaires de dédicaces :

  • Vendredi 2 Juillet – 14h à 15h30
  • Samedi 3 Juillet – 14h à 15h30

Les articles de Total manga annonçant l’événement :

Le tournage du film Nodame Cantabile à la salle Gaveau Paris

Jeudi 24 Septembre était le jour de toutes les promesses pour les fans de Nodame Cantabile, car un casting leur ouvrait les portes de la salle Gaveau à Paris pour participer au tournage du film. Et j’en faisais parti ! Je ne parlerais pas des détails négatifs de la collaboration franco-japonaise – il en sera de même pour les commentaires ici – mon point de vue sera celui d’une figurante qui a une merveilleuse bonne étoile ^_^

Après avoir été sélectionnée sur photo, j’ai parcouru 400 km pour tourner dans la capitale de France. Je retrouve en tenue chic d’autres figurants venus de Poitiers, Angers, Bruxelles, etc. Je les voyais pour la 1ère fois depuis des années, voire la 1ère fois tout court, mais l’ambiance était tellement à l’émerveillement que j’étais facilement copine avec tout le monde : nous allions tourner dans le film du meilleur drama japonais !!

 

J’ai eu une chance inouïe car dès la première scène, je me suis retrouvée aux premières loges, au 1er rang du 1er balcon au plus près de l’orchestre. Splendide vue sur Kiyora, dans sa magnifique robe rouge, qui jouait du violon entourée d’un orchestre français. L’heure était à l’ovation, car la demoiselle excellait et nous enthousiasmait, nous, ainsi que Chiaki, Nodame, Kuroki, Tania et Franck également dans le public. Il fallait attendre le « Bravo !! » de Mine, qui se tenait caché avec Masumi, et ce n’était pas dur de paraître enthousiaste après du Brahms enjoué *_* Les réalisateurs japonais savaient exactement le degré d’engouement qu’ils voulaient que le public témoigne, nous avons joué l’heureux public un certain nombre de fois, et d’autres fois encore avec les caméras positionnés autrement. C’était alors l’occasion de se retrouver en plein milieu du 1er rang du 2ème balcon, avec une vue globale surplombant la superbe salle de spectacle.

Le tournage de la scène étant « OK desu« , une grue pour caméra et un piano ont été amenés sur scène. C’était l’occasion pour des figurants de prendre l’air, et pour d’autres petites malines de s’installer discrètement pour observer la scène suivante en petit comité. Nodame et Franck, en tenue décontractée, étaient tout excités d’assister à la répétition d’un orchestre avec piano, ce qui ne manquait pas de faire rêver Nodame ^_^

Scène suivante : Nodame et Franck venaient cette fois assister à la vraie représentation de l’orchestre. Ils arrivaient en retard, mais tout juste avant que le pianiste vedette n’entre en scène. Que va-t-il donc se passer ? Nodame jouera-t-elle au piano avec son Chiaki-senpai à la tête d’un orchestre ? Je ne le sais pas car c’était ma dernière scène, au cours de laquelle j’envoyais de grands sourires à l’adorable Nodame, dans sa petite robe jaune flashy, à peine à quelques mètres de moi à l’orchestre ^o^

Ce que je garde de cette expérience ? Les émotions, la magie d’avoir vécu l’amour de la musique classique dans le film, avec les personnages. L’amusement en voyant l’actrice de Nodame embêter l’acteur de Chiaki en ne voulant pas lui donner son éventail entre les prises (oui parce que la chaleur humaine de tant de figurants était caniculaire). Mon propre émerveillement en découvrant une si belle salle de spectacle française, en observant la dextérité de la violoniste qui jouait hors champ la partition de Kiyora, en écoutant la voix trop mignonne de Nodame, …

 

Eh voilà, merci à ceux qui ont permis à ce rêve d’être vécu, merci à toutes mes copines d’un jour pour avoir partagé cette passion pour Nodame cantabile. Rendez-vous le 19 décembre pour la sortie en salle du 1er film au Japon, en Avril pour la première à Paris, et bientôt je l’espère pour la sortie du 2nd film dans lequel j’ai tourné ! Voici un trailer pour patienter :

http://www.nipponcinema.com/v2/play.swf?config=http://www.nipponcinema.com/cfg/nodame-cantabile-saishu-gakusho-trailer

Article connexe :