Speedpainting Inkling (Splatoon) with Faber-Castell Polychromos pencils

Speedpainting Inkling (Splatoon) with Faber-Castell Polychromos pencils

Fan-art Inkling (Splatoon) – インクリング(スプラトゥーン)with Faber-Castell Polychromos pencils

♥ Subscribe ▼ Abonnez-vous
・YouTube: http://www.youtube.com/user/RosalysArt

Inkling (Splatoon) – WIP #3

splatoon-inkling-wip3

#traditionalart #polychromos #pencil #FaberCastell #fanart #Splatoon #videogame #jeuxvideo #WIP #WorkInProgress

Inkling (Splatoon) – WIP #2

splatoon-inkling-wip2

オレンジ!Orange!
#traditionalart #polychromos #pencil #FaberCastell #fanart #Splatoon #videogame #jeuxvideo #WIP #WorkInProgress

Inkling (Splatoon) – WIP #1

splatoon-inkling-wip1

#traditionalart #sketch #crayon #SailorMoonPencil #fanart #Splatoon #videogame #jeuxvideo #WIP #WorkInProgress

Wii Karaoke U, la reprise !

32446-11910434_415989281921793_380497525_n

C’est la reprise ! #Karaoke #WiiU #JOYSOUND #chezNous #avisAuxAmisFansDeKaraoke

Je suis morte de rire en revoyant mon article de blog d’il y a 2 ans sur ce jeu ! (cf le bonus)

カプコンバー ・ Capcom bar 【Café à thème ・ Tôkyô ・ Shinjuku】

Voyage au Japon > Gourmet > Cafés à thème Travel in Japan > GourmetThemed café
FR EN
Après avoir réservé votre créneau horaire, l’attente se fait dans le hall, pour qu’enfin la porte mystérieuse s’ouvre vers l’univers Capcom. Chacun s’empresse de noter sur la feuille de commande les goodies limités souhaités. Chaque plat est servi avec une animation : le serveur, aux qualités vocales dignes d’un seiyû, prononce une phrase culte du personnage lié au plat choisi. La session est aussi ponctuée par une loterie, vous pouvez jouer à la console et profiter des peluches installées à chaque table. La garantie d’un bon moment pour fan ! After booking your time slot online, you wait in the hall till the moment when, finally, the mysterious door opens to the Capcom universe. Once inside, one hurries to note on the order sheet the limited goodies he plans to buy. Every dish is served with a dedicated animation: the server, whose vocal qualities are worthy of a seiyû, declaims one of the cult quotes from the character associated to the chosen dish. The session is also punctuated by various activities: a lottery is organized, one can play on the self-service consoles or enjoy the fluff installed at each table. Definitely a guarantee for any fan to have a fun time!

Details

Address: 〒160-0021 新宿区歌舞伎町1-3-16 パセラリゾーツ新宿本店1F
Address in romaji: 〒160-0021 Tokyo, Shinjuku, Kabukicho, 1 Chome−1−3−16
Official website: http://www.paselabo.tv/capcombar
Transport: Shinjuku station / Shinjuku-sanchôme station

Map

Plus

← Gourmet:

akasaka-ramen-1 gontran-cherrier-limite-provided-square torotoro-bo-shibuya-2 boulangerie-la-terre-3 macrossf-cafe-tokyo-3

← Travel in Japan:

LB-rosalys-4 jlptres upper-view-bed-s rosalys-wakayama IMG_0284

← Alys in Wonder Japan:

alys-in-wonder-japan_01-cool-raoul-japan_square alys-in-wonder-japan_02-morvan-est-un-anime-otaku_square alys-in-wonder-japan_03-une-petite-ville-de-tokyo_square alys-in-wonder-japan_04-l-administration-version-japon_square alys-in-wonder-japan_05-comiket-mondialement-connu_square

← Asian culture:

pokemon-xy-the-movie-hakai-no-mayu-to-diancie-s youkai-watch-movie-s princess-jellyfish-movie-kuragehime-s img_3063- kiseki-no-ringo-poster-s

Nintendo x JOYSOUND Wii Karaoke U, l’authentique karaoke japonais chez soi

Transformer son petit chez soi en un karaoke box véritablement comme au Japon est devenu possible ! Si vous saviez combien j’aime l’authentique karaoke japonais et à quel point le Japon me manque, vous imagineriez quelle joie c’est d’avoir les dernières chansons de J-pop en un clic sur écran tactile !!

 

Le matériel

Pour réaliser cela, il vous faut :

  • une belle TV – de préférence bien grande pour pouvoir lire les furigana
  • un home cinema – poussez les basses au maximum et ne lésinez pas sur le surround
  • le Wii U mic set, ou juste des micros Wii – réglez le son du micro fort avec de l’écho et réduisez les guides vocaux en off
  • une console Wii U japonaise – what else ?
  • un abonnement à Wii karaoke U – 2000円/3 mois, donnant accès au gigantesque catalogue à jour en temps réel en streaming

Les pré-requis

Bien sûr, pour profiter du karaoke japonais entièrement japonais, il faut :

  • savoir lire le japonais
    • savoir lire suffisamment rapidement le japonais (évidemment !)
    • savoir lire suffisamment de kanji dans le cas des chansons pour adultes (les furigana ne sont présents que sur les chansons pour enfants)
  • connaître des chansons japonaises (il y a aussi une panoplie de chansons des USA, ainsi que des reliques françaises)
  • connaître le titre de vos chansons préférées (cela dit le moteur de recherche est très puissant)

Les avantages

  • le système est très rapide
  • il y a TOUTES les chansons que j’aime
  • où que l’on soit, c’est un peu de Japon chez soi
  • comme au Japon, c’est follement amusant !!

BONUS n°1 : participer au karaoke

  • Version japonaise :
    • chanter à fond avec ses tripes
    • quand quelqu’un d’autre chante, l’encourager en secouant la wiimote en guise de maracas
    • remplir la liste de chansons (autant que le buffer le permet)
      • pour cela, homogénéiser la liste avec tous les participants : laisser aux autres la possibilité d’en choisir fréquemment
  • Version française :
    • tout le monde chante à toutes les chansons, même ceux qui n’ont pas le micro
    • chercher les titres que tout le monde sait chanter
  • Si vous faites cela, je ne chante pas avec vous :
    • ne pas s’intéresser à la chanson en cours ni à la performance chantée
    • discuter en hurlant pendant que quelqu’un chante
    • passer son temps à boire et sortir
    • ne participer d’aucune manière

BONUS n°2 : mes karaoke favoris de Tôkyô

  • Joysound à Shibuya, idéalement placé à 2 pas de Hachiko et vraiment joli
  • Round 1 à Odaiba, avec ses salles géantes customisées Evangelion, Hello Kitty, etc. Même en n’y allant qu’à 2, on a droit à une salle géante
  • Round 1 à Ikebukuro, parce que dans le même bâtiment il y a aussi le ping pong, les purikura, les bornes d’arcades (Dance Evolution version arcade *___*), etc.

 

Pour aller plus loin

Wii Karaoke U

Également sur mon blog

[Japon] Tôkyô après Noël – le nouvel an, bilan et photos

J’ai beaucoup entendu qu’il n’y avait rien à faire au Japon lors des fêtes de fin d’année. Ce n’est pas du tout mon avis : je me suis amusée comme nullepart ailleurs en Countdown live et en New year party, j’ai découvert tellement de belles traditions, tous les jours il y avait des restaurants ouverts à Tôkyô et des magasins en pleins soldes monstres ! J’ai pris le temps d’écrire beaucoup d’articles sur ce qui m’a le plus touché, j’espère avoir réussi à partager avec vous ces moments de joie ! Voici les pointeurs vers tous ces articles, ainsi que des photos bonus :

Articles traditions et tourisme

Oshôgatsu, mon nouvel an à Tôkyô dans les traditions japonaises : nengajô, otoshidama, ômisoka, Kôhaku, hatsumôde, takoage, kadomatsu, …
Oshôgatsu, mon nouvel an à Tôkyô dans les traditions japonaises : nengajô, otoshidama, ômisoka, Kôhaku, hatsumôde, takoage, kadomatsu, …
Vue depuis le sommet du Tôkyô Skytree, avec projection sur la vitre de la hauteur à laquelle on est
Coucher de soleil au sommet du Tôkyô Skytree
« Believe » à Sanrio Puroland, le monde de Hello Kitty, My Melody, Jewelpet, …
« Believe » à Sanrio Puroland, le monde de Hello Kitty, My Melody, Jewelpet, …

Articles concert J-music

L'intérieur du stadium pour Ayu
「ayumi hamasaki COUNTDOWN LIVE 2012-2013 A ~WAKE UP~」 au Yoyogi stadium – live report
À l'intérieur du Budôkan
T.M.Revolution「T.M.R. NEW YEAR PARTY ’13 LIVE REVOLUTION」au Nippon Budôkan – live report
Comment bouger lors d’un concert au Japon : pour des concerts anisong, idol, pop ou rock
Comment bouger lors d’un concert au Japon : pour des concerts anisong, idol, pop ou rock

Articles cinéma

Himitsu no Akko-chan: The Movie – une adorable magical girl en live
Himitsu no Akko-chan: The Movie – une adorable magical girl en live
Kamen Rider × Kamen Rider Wizard & Fourze: Movie War Ultimatum – les héros magiciens et astronautes
Kamen Rider × Kamen Rider Wizard & Fourze: Movie War Ultimatum – les héros magiciens et astronautes
Kyô, koi o hajimemasu: The Movie – l’adaptation live d’un shôjo manga
Kyô, koi o hajimemasu: The Movie – l’adaptation live d’un shôjo manga

Articles Nintendo 3DS

Ma 3DS ^o^ 565 Mii croisés en une dizaine de jours à Tôkyô, tranquillement sans forcer
Surechigai (StreetPass) à fond à Tôkyô
Version originale japonaise : Girls mode
Girls mode (La Nouvelle Maison du Style), un jeu développant son sens fashion japonais
S’entraîner au japonais sur 3DS, des jeux vidéos éducatifs et addictifs
S’entraîner au japonais sur 3DS, des jeux vidéos éducatifs et addictifs

Mes photos souvenirs : bonus

Pour aller plus loin

[Japon] Nintendo 3DS – S’entraîner au japonais sur 3DS, des jeux vidéos éducatifs et addictifs

Si j’ai pris une 3DS japonaise plutôt que française, c’est (parce que j’ai toujours fait ça) pour avoir l’occasion de progresser en langue japonaise. J’ai trouvé plusieurs jeux pour s’entraîner en japonais, par chance ce sont principalement des jeux DS donc si vous n’avez qu’une console étrangère ces jeux fonctionneront sans problème.

Pururun! Shizuku-chan aha☆ drill kokugo

Mode principal : mode « sentaku », dans lequel il y a plusieurs thèmes – « moji », « kanji », « kotoba », « bunshô » et pour tout reprendre « matome ». Chaque thème fait progresser avec des exercices confirmant les acquis, en allant de « hajimete » à « osarai », « omakase » et « machigai ». Chaque exercice est ludique et la réponse est approuvée ou révélée au fur et à mesure. À la fin, lors de la note sur 100, Shizuku-chan pleure ou se réjouit de notre résultat et nous donne des autocollants. Le calendrier réel est tamponné dès qu’on accomplit un exercice avec une note élevée.

Le petit plus : les exercices évoluent continuellement selon notre réussite. De plus, ce jeu peut se jouer sans son car tout ce qui est dit est aussi écrit, ce qui est appréciable pour jouer dans les transports par exemple.

Mon avis : le meilleur jeu pour s’entraîner avec des exercices de son niveau, puis un cran au-dessus pour plus de challenge, et ensuite de plus en plus haut (de 1 nensei à 3 nensei). Le calendrier encourage à jouer tous les jours, l’entrain de Shizuku-chan trop mignon est aussi un encouragement à continuer. C’est le jeu auquel je joue le plus et que je recommande ! Il se trouve facilement neuf en magasin (au Japon).

Anpanman to touch de waku waku training

Mode principal : mode « Ohanashi », très amusant. On suit de petites histoires comme un épisode de dessin animé, avec des mini défis faciles qui permettent de voir trois éléments parmi un ensemble (cueillir trois variétés de champignons, mettre un pansement sur les trois parties du corps douloureuses, etc.).

Autre mode intéressant : mode « Training > Challenge shiyô », permet de refaire les mini défis. Un morceau de puzzle est donné en gohôbi, récompense pour chaque réussite, encourageant à faire les autres défis pour compléter l’image.

Le petit plus : chaque jour, Anpanman et Baikinman nous disent un petit mot raccord avec le jour réel. Par exemple, le jour de l’an, Anpanman m’a souhaité la bonne année !

Mon avis : très mignon et amusant. C’est bien pour parcourir du vocabulaire sans douleur. Cependant la durée de vie du jeu est courte et je ne le recommande qu’à ceux qui, comme moi, aiment les univers adorables.

Anpanman to asobo – aiueo kyôshitsu DX

Mode principal : rien. Il y a 3 niveaux de difficulté, tous très bas, dans lesquels il y a un ensemble de mini jeux très lents avec peu d’action à faire.

Autres modes : rien que des mini jeux tout autant anecdotiques.

Mon avis : ennuyant. Aucun défi ni encouragement. Même avec l’univers d’Anpanman, un jeu ennuyant reste ennuyant, je doute que même les bébés puissent s’amuser avec ^^;

Doragana

Mode principal : mode « Mainichi Doragana », avec des exercices variés et un tampon indiquant le nombre de fois passé sur le jeu. Le niveau est vraiment bas, je dirais qu’il vise les tout petits (à partir de 4 ans) qui doivent encore s’entraîner à repasser des formes géométriques pour réussir à écrire ensuite.

Autre mode intéressant : mode « Moji non okeiko > Kanji », pour s’entraîner à tracer dans le bon ordre les traits des kanji. Contient les 80 premiers kanji indispensables (niveau 5 du JLPT).

Mon avis : uniquement intéressant pour ce dernier mode, lorsqu’on débute encore dans les kanji. Pour le reste, ce n’est pas le meilleur jeu pour un adulte francophone qui veut s’entraîner en japonais.

200 mannin no kanken – tokoton kanji nô

Mode principal : série de questions. Seulement à la fin du test, un tableau annonce le nombre de bonnes et fausses réponses.

Le petit plus qui n’en est pas un : la console doit être pivotée à la verticale.

Mon avis : ce jeu n’est pas un jeu, il s’agit d’un examen de connaissance pur et dur. Avec absolument rien pour encourager. Bref, utile sans être sympathique ni pédagogique…

Kanji sonomama rakubiki jiten

Mode principal : dictionnaire de kanji. On trace un ou plusieurs kanji à la suite, cela ouvre à la bonne page le dictionnaire avec plusieurs propositions adjacentes. La description du mot est disponible en japonais ainsi qu’en anglais.

Mon avis : très utile et très bien fait. Ce dictionnaire a pour seul défaut de ne plus être disponible. Par chance, mon chéri me l’a trouvé d’occasion en fouillant bien à Akihabara.

[Japon] Nintendo 3DS – Wagamama fashion Girls mode (La Nouvelle Maison du Style), un jeu développant son sens fashion japonais

Catégorie : Blog+Culture asiatique / Culture geek

Dès que j’ai eu ma 3DS, j’ai voulu un jeu sur la mode japonaise. J’ai aussi pensé à un jeu sur le vin, pour s’entraîner au japonais, etc. Vive le Japon : il y a tout !! Parmi les best-sellers que sont « New Super Mario Bros 2 » et « Super Pokemon Scramble », il y avait LE jeu, celui fait pour moi : « Wagamama fashion Girls mode ».

Devenons un shop owner !

Ce jeu de simulation nous fait commencer un arbeit dans le magasin Lucina. Ce petit boulot permet, sans s’en rendre compte, de suivre un tutorial pour être armé pour la suite : savoir parler aux clients, leur recommander un produit, reconnaître les styles vestimentaires, approvisionner le stock, etc. Tout se passe très naturellement avec un scénario très encourageant et motivant. Il faut dire que le superbe chara design, les graphismes en 3D très réussis, et surtout les expressions typiquement japonaises et follement kawaii des personnages y sont pour beaucoup. Voir le sourire fleurir sur le visage des clientes donne tout suite de la joie ! Cela donne d’ailleurs des happy points dans le jeu, venant remplir une jolie fiole. Une fois que cette dernière est remplie, tout s’évapore en direction de la lune, qui devient un soleil éclatant redistribuant de la joie partout dans la ville. C’est ainsi que les journées passent dans le temps fictif du jeu. Ah~~~ c’est si positif, j’adore !!

japon-nintendo-3DS-girls-mode-arbeit

Ce jeu fait toujours passer de bons moments : même en cas d’erreur de choix, les clients repartent toujours en souriant et en disant que ça leur a fait plaisir d’essayer différents styles. On raccompagne toujours les clients jusqu’à la sortie en faisant une courbette, tout le monde est à la fois très poli et très enjoué dans leur mimique. Un peu de Japon dans sa console, c’est agréable !

Devenons un directeur de magasin charismatique !

japon-nintendo-3DS-girls-mode-marques

Comme notre sens de la mode a décidément fait ses preuves, il nous est offert la possibilité d’ouvrir notre propre magasin ! Ça surgit tellement vite, mais pas de panique car la patronne de Lucina est fréquemment là pour montrer la voie : refonte du magasin intérieur et extérieur, découverte de nouvelles marques, habillage de mannequins en vitrine, … Pour ce dernier point, j’allais écrire « coordination des vêtements du mannequin », mais ce serait une traduction peut-être fausse. Y a-t-il des termes aussi bien définis en français qu’en japonais ? « Coordinate » (ou « Coorde ») est l’art d’associer des items ensemble harmonieusement, parmi lesquels on compte les « inner » (« camisole », « shirts »,…) , « tops » (« knit », « cardigan », …), « outer » (« vest », « coat », « jacket », …), pantalons, jupes, « onepiece » (robes), gants, sacs, chapeaux, lunettes, écharpes, colliers, chaussettes, « legwarmer » et chaussures.

Apprécions un happy life !

L’élégance s’apprécie également sur soi-même ! Les marques nous font parvenir des samples que l’on peut porter, un salon de beauté propose des styles variés de maquillage comprenant les pupilles, et un salon de coiffure permet d’avoir la coupe désirée ainsi que les couleurs les plus diverses, en ton sur ton, tie and dye ou mèches. Chaque salon a aussi son « artist », capable de proposer les dernières tendances. Un joli look permet non seulement d’avoir des happy points, mais aussi d’être remarqué dans la rue par des photographes de magazines. Les clients aussi prêtent attention à la manière dont la patronne s’habille. S’octroyer un joli « coordinate » est à la fois professionnel et plaisir !

japon-nintendo-3DS-girls-mode-oshare

Ladies fashion item catalog

japon-nintendo-3DS-girls-mode-ladies-styles

Le nombre de marques féminines virtuelles, que l’on découvrira au fur et à mesure de sa maîtrise des styles déjà acquis, est vraiment élevé. Chaque marque ayant un catalogue de pièces très fourni, le jeu propose 12 000 items, sans compter les « special collabo » de marques réelles téléchargeables ! Les 18 marques de base du jeu permettent de manier les styles suivants : « girly », « hime gal », « lolita » (mes préférés ^^), « preppy », « pop », « feminine », « celeb », « rock », « cool », « gothic lolita », « ethnic », « asian ». Ces marques sont virtuelles mais on devine l’inspiration (« BiscMary » ressemble au style d’Angelic pretty, « Double U » est aussi basique qu’Uniqlo, etc.). Bien sûr, ce serait trop simple si chaque marque ne possédait que des pièces d’un seul style. Des majorités se dégagent mais ce n’est pas absolu, de sorte que créer un « coordinate » qui fonctionne relève vraiment de la connaissance des goûts du client et de la reconnaissance du style de chaque item.

Mens fashion item catalog

japon-nintendo-3DS-girls-mode-mens-styles

Les hommes ont droit à deux marques virtuelles de style « basic » et « casual ». Avec ce jeu, je découvre que c’est très amusant d’habiller les hommes aussi ^o^ Du coup je suis en plein relooking de mon chéri, le pauvre n’est pas encore prêt à passer du basic à casual, il va falloir y aller doucement, comme avec les clients du jeu ^_____^

Mon avis

C’est exactement le jeu dont je rêvais ! Ludique et pédagogique, plaisant et positif, sur la mode et surtout la mode japonaise !! Car, je ne comprends pas pourquoi le prêt-à-porter de France est devenue si basique, mais au Japon il se permet la dentelle, le rose, les accessoires détaillés et créatifs sans que ce ne soit raillé. Chaque vêtement est vraiment joli, le choix est faramineux, les possibilités du jeu sont immenses ! Et la durée de vie du jeu me paraît longue à souhait, je ne suis pas encore arrivée au bout de l’art de cette mode japonaise, car en plus de gérer sa boutique de vêtement, il y a aussi la participation à des concours, les after à l’hôtel, les vidéos de mode sur l’internet de son téléphone virtuel. Et aussi les boutiques des autres joueuses que l’on croise en StreetPass et sur le véritable internet !! Ces rencontres permettent de débloquer des sweets shop où manger des nouvelles pâtisseries et être toujours plus happy !

japon-nintendo-3DS-girls-mode-contest
japon-nintendo-3DS-girls-mode-2

Vraiment, ce jeu est adorable ! Je me demande bien ce que donne les versions traduites, je suis un peu perplexe rien qu’en voyant les variations de jaquette… En tout cas, en version originale japonaise, je vous le recommande plus que chaudement !!

Pour aller plus loin

[Japon] Nintendo 3DS – Surechigai (StreetPass) à fond à Tôkyô

Quelque chose d’irrésistible s’est produit en passant la fin de l’année à Tôkyô : l’appel de la 3DS. Pourtant je n’ai jamais eu de console portable et je n’aime pas le casual gaming. C’était avant de voir tout le monde en avoir et s’amuser partout, dans le métro, dans les files d’attente, dans les nombreuses Nintendo zone, … En plein boom « Tobidase Dôbutsu no mori », un monde fou achetait sa 3DS avant le nouvel an, moi y compris ^.^

« Surechigai Mii hiroba » (« Place Mii StreetPass »)

Mon Mii ^_^
Mon Mii ^_^

Ce qui est fort à Tôkyô, c’est qu’en allant juste au conbini et en prenant le métro, la 3DS a croisé plein d’autre Mii ! Lorsque j’ai compris que ces rencontres permettaient de s’échanger des pièces de puzzle et de faire combattre les autres Mii pour obtenir des chapeaux pour son Mii, j’ai StreetPassé 100 personnes en une journée ^o^ La notion de partage avec d’autres joueurs est le petit plus qui m’amuse beaucoup ^__^

« Surechigai densetsu » (« Mii en péril »)

Ma 3DS ^o^ 565 Mii croisés en une dizaine de jours à Tôkyô, tranquillement sans forcer
Ma 3DS ^o^ 565 Mii croisés tranquillement

Au début, je prenais ce mini RPG pour une petite démo pour enfants. Mais en avançant, j’ai vu qu’il y avait un peu de stratégie quand même, selon la couleur de chemise des Mii croisés, et le level-up des Mii rencontrés plusieurs fois. Ça a ajouté le petit piment qu’il fallait : j’ai fini 2 fois « Surechigai densetsu », ce qui a débloqué « Surechigai densetsu II » ^o^ Mais, alors que j’ai bien avancé, je suis rentrée en France et depuis… ZÉRO StreetPass O_____O;;;

« Tobidase Dôbutsu no mori » (« Animal crossing »)

Mon kagami mochi !
Mon kagami mochi !

C’est grâce au Surechigai que j’ai remarqué ce jeu : une grande majorité de joueurs l’avait en tant que dernière application lancée ! Moi qui n’aime pas la perte de temps du casual gaming, j’aime encore moins les jeux de simulation de vie. C’était avant de savoir qu’on pouvait visiter le village des Mii amis ^o^! Comme chaque village a sa propre vie, ses propres fruits et autres spécificités, aller dans le village d’autres permet de s’échanger des éléments. Mon village n’a que des cerises aux arbres par exemple, j’ai récupéré d’autres fruits chez des amis pour les planter chez moi. Encore une fois, ce partage est amusant comme tout ! Il est aussi possible d’aller sur un resort island tous ensemble et de faire des mini-jeux collaboratifs, de quoi partager de bons moments dans cet univers tout mignon !

Special events et download soft

Les explications en Nintendo zone pour télécharger des bonus sur sa 3DS !
Les explications en Nintendo zone pour télécharger des bonus sur sa 3DS !

Le plus drôle, c’est bien de croiser l’univers du jeu vidéo avec le monde réel ! Pour le nouvel an, Nintendo a envoyé un courrier avec en cadeau un kagami mochi pour sa maison dans « Tobidase Dôbutsu no mori » ! Pour le même jeu, un event 7-eleven a eu lieu : il s’agissait d’aller dans n’importe quel véritable conbini 7-eleven pour en obtenir l’enseigne en cadeau dans le jeu. Encore plus fort : une collaboration spéciale entre les vraies marques Liz Lisa (que je porte tous les jours !), Baby the stars shrine bright (une marque phare pour les Lolita) et le jeu « Girls mode » permettait de télécharger des vêtements exclusifs. Le tout utilisable à l’envie dans le jeu, évidemment ! J’adore, j’adore !! Mais je me demande si je pourrais bénéficier d’un peu de tout ça depuis la France désormais T__T

 

Avez-vous une 3DS étrangère ? (je veux dire non-japonaise) Comment jouez-vous ? Est-ce que cette dimension Surechigai et réalité agrémente vos habitudes de jeu ? Ou est-ce que vous utilisez votre 3DS comme une console de base pour jouer tout seul ?

Collecte de fonds par achats pour le Japon – shopping caritatif pour petites bourses

Si vous n’avez pas de quoi faire des dons, acheter des œuvres d’art, écrire ou dessiner pour le Japon, mais que vous aimeriez vraiment faire quelque chose à votre échelle : les artistes stars et les entreprises japonaises ont prévu des petits produits à shopper pour aider les victimes des catastrophes naturelles au Japon.

Ayumi Hamasaki, La star jpop et voix de l’espoir twittant énormément pour informer ses compatriotes, a co-créé le design d’un adorable T-shirt véhiculant un message bien japonais. Tous les bénéfices sont reversés pour les sinistrés des tremblements de terre.

T-shirt « HOPE »
Hamasaki Ayumi x ViVi Collab Charity T-shirt – ¥1,500 (~13€)
@Boutique Mu-mo d’Avex

Autre superstar de la chanson, Lady Gaga a très vite créé le design d’un bracelet pour le Japon. Les américains ont de suite suivi l’initiative de la star car, en à peine 48h, le bracelet a permis de récolter un quart de million de dollars.

Bracelet « WE PRAY FOR JAPAN »
Lady Gaga Japan Earthquake Relief Wristband – 5$ (~3,5€)
Les frais de port hors États-Unis sont conséquents, alors faites comme moi :
achetez plusieurs bracelets et offrez-en à vos amis sensibles au Japon ^_^
@Lady Gaga Official Store

D’autres produits mode pour le Japon continuent d’être créés. Côté culturel, sociétés de jeux et boutiques font de nombreuses offres.

Sega et Capcom bradent des jeux pour iPhone et versent les recettes à la Croix-Rouge.

Street Fighter IV, Sonic the Hedgehog, Sonic the Hedgehog 2,
Sonic the Hehgehog 4, Sonic Spinball, Football Manager 2011 – 1 à 4$

CDJapan donne 2% de ses bénéfices à la Croix-Rouge japonaise. N’hésitez pas à vous offrir des CD ou des DVD en import, le packaging original japonais est vraiment splendide. Je vous recommande par exemple l’image album de Karigurashi no Arrietty ou le dernier album de Macross Frontier.

@CDJapan.co.jp

J-List donne 5% des commandes également à la Croix-Rouge japonaise. Cette boutique regorge de goodies funs et otaku.

@J-List.com et J-Box.com

N’hésitez pas à agir pour le Japon, quelle que soit la manière que vous choisissez. S’il vous plaît, soutenez le Japon !

Enfin je voudrais citer un article, écrit en France par François Lachaud, que je trouve très juste, très beau, très japonais :

(…) La fragilité, l’impermanence, l’évanescence sont des attributs de la manière japonaise d’apprécier la beauté (…)

L’épicurisme, la douceur de vivre, la politesse côtoient, dans les plus menus détails du vécu quotidien, la conscience tragique de vivre dans un monde fragile, perpétuellement menacé de disparaître. La proximité du désastre et de l’affirmation résolue de la vie attestent chaque jour de cette force qui anime les habitants de l’archipel. Les mots de solidarité, d’entraide, de délicatesse et d’éducation ne m’ont jamais semblé avoir plus de sens qu’en ce pays (…)

Toutes celles et ceux qui ont vécu au Japon, qui y sont demeurés même le temps d’un bref séjour, et qui aiment ce pays savent que c’est dans cette mesure qu’il faut peut-être essayer de trouver la clé d’une attitude devant le réel que nous ne savons pas formuler. (…) Un des mots que tout le monde a envie de prononcer à propos du Japon de demain, d’après-demain, dans les épreuves et dans la reconstruction : « espoir ».

Kinect – DanceEvolution / DanceMasters – The ultimate dance game

Je vous ai parlé de mon enthousiasme pour « DanceEvolution » après y avoir joué 15 min, déjà ce rapide tour d’horizon m’avait totalement conquise ! Après 1 semaine – et en ayant terminé le jeu – je peux vous en parler plus en détail, et avec encore plus de passion *o*

Lorsque vous commencez « DanceEvolution », aussi appelé « DanceMasters » aux États-Unis, il est utile de faire le tutorial. Le jeu vous apprend les signaux utilisées pour tester votre danse :

  • Dance pose : les poses de danse préalablement indiquées par 2 silhouettes qu’il faut imiter au moment où elles se réunissent en le personnage joué
  • Streams : les flux qu’il faut suivre d’un mouvement de bras
  • Ripples : ces vagues indiquent où la main, ou le pied, doivent passer
  • Step ripples : les ripples des pas de danse écartés ou joints
  • Lock ripples : les ripples d’immobilité où la main ou le pied doit garder la pose durant un tour d’horloge
  • Rock ripples : les ripples pleins où il faut passer plusieurs fois
  • Gestures : les gestes de hanche
  • Voice & pose : les vocalisations qui consistent à taper des mains, faire un grand bruit en rythme avec la musique

Vous débutez le jeu en niveau « FACILE », qui se limite à des poses, ripples simples et quelques streams. Entre les poses, évidemment le jeu ne teste pas vos mouvements, cela vous permet de bien voir la chorégraphie et commencer à l’apprendre sans pression.

Pour ma part, à ce stade du jeu, j’ai une chanson fétiche que j’apprends par cœur dans tous les niveaux de difficulté, ça m’apprend la dextérité requise pour le jeu entier (en l’occurrence, « A Geisha’s Dream » est ma chanson d’apprentissage, pour le jeu « DanceDanceRevolution » ça avait été « BUTTERFLY », décidément SMiLE.dk est une bonne mise en bouche !).

À partir du niveau « STANDARD », les autres styles de ripples sont à réaliser, mais pas seulement : il y a 5 ripples secrètes à trouver ! Pour cela, vous devez enchaîner les combos pour remplir la jauge de danse, une fois remplie il faut maintenir la main en bas à droite durant un tour d’horloge – sans faire diminuer la jauge en ratant des poses – puis monter la main. Ce qui vous propulse dans un univers parallèle où sont cachées les ripples qui vous donneront des étoiles ^o^* Collectionner les 5 étoiles par chanson est alors un challenge supplémentaire.

Le jeu de base vous permet de danser sur 20 chansons que j’ai listé (avec liens vers les clips, ah si ça ne vous donne pas envie avec tout le mal que je me donne ^_~) :

  • INTO YOUR HEART
  • A Geisha’s Dream
  • NIGHT OF FIRE
  • L’amour et la liberté
  • Keep on movin’
  • YESTERDAY
  • CAN’T STOP FALLIN’ IN LOVE
  • exotic ethnic
  • SAKURA
  • Crazy Control
  • Every Day, Every Night
  • Open Your Eyes
  • We Can Win The Fight
  • HIGHER
  • Lover’s High
  • Mess With My Emotions
  • Unity
  • BURNIN’ THE FLOOR
  • STILL IN MY HEART
  • Let the beat hit em!

Ces chansons sont regroupées en sélections de style de musique. Il y a donc 5 sélections en niveau « FACILE » :

  • POP
  • CLUB
  • R&B/HIP HOP
  • VIEILLE ECOLE
  • PARA PARA

Il n’y a pas de mode Histoire ou Arcade clairement montré, alors vous pouvez continuer de vous amuser entre amis en casual, ou bien la jouer comme en arcade et vouloir passer les niveaux ! Car avec KONAMI, il y en a forcément de cachés. L’indice : le jeu annonce une song list de 30 chansons, mais vous n’en avez que 20 ! La 1ère étape, à trouver (mais je vous le dis, donc vous n’avez plus qu’à), est d’obtenir la note globale de A sur les 5 sélections. Lorsque vous réussissez, cela débloque de nouvelles chansons et sélections *___* Voilà que 8 nouvelles chansons sont disponibles :

Les 3 sélections sont en niveau « STANDARD » et sont des mélanges de genre. Aussi sont-ils sobrement appelés :

  • Sélection Divers Vol. 1
  • Sélection Divers Vol. 2
  • Sélection Divers Vol. 3

Bien sûr, l’étape suivante est d’obtenir A à ces 3 sélections. Réussir débloque alors de nouvelles chansons et sélection. Voilà 2 nouvelles chansons :

L’unique sélection débloquée est en niveau « STANDARD » (j’aurais juré « EXTREME ») :

  • Sélection Grand Maître

Continuons, obtenons A à cette sélection très rythmée. Je pensais qu’il y aurait encore et encore des étapes, j’en voulais encore ! Voilà que défile… le générique de FIN ! Les noms des développeurs défilent, avec toujours un petit mot de remerciement de KONAMI pour avoir joué ;__; En fond, on admire la démonstration de 2 chansons avec des zooms et des plans superbes :

  • Secret Rendez-vous
  • L’amour et la liberté

D’ailleurs, à force de danser, ma chanson préférée est « L’amour et la liberté » tellement la chorégraphie est belle. Je n’aurais pas cru aimer autant une musique électro un jour ^o^ Ho surprise ! Finalement quelque chose se débloque encore, cette fois c’est un niveau de difficulté :

  • Niveau « FURTIF »

Nous avons donc les niveaux « FACILE », « STANDARD », « EXTREME » avec toutes les variations de ripples et les gestes, à présent « FURTIF » est semblable à l’extrême mais plus aucune indication n’est montrée ! Vous devez donc réaliser toutes les poses, streams, ripples, etc. sans savoir où ni quand, simplement en réalisant la chorégraphie à la perfection *_*

Bref, j’ai adoré explorer ce jeu, au point de tweeter mes avancements dans les étapes tout au long de la semaine, ce qui se retrouve dans les trackbacks de mon article précédent ^o^ Mais rien n’est fini, la durée de vie de ce jeu sera aussi longue que j’aimerai les chansons (donc très longtemps !), il y aura un dernier niveau de difficulté « MAÎTRE » et des DLC à télécharger via Xbox LIVE (pour l’instant il n’y a rien du tout), et aussi il est possible de jouer en ligne jusqu’à 4 (en payant son compte Xbox LIVE, sous réserve que des joueurs soient simultanément présents et partants pour la même chanson que vous).

J’aime tellement « DanceEvolution » que je l’ai écrit à NAOKI MAEDA, musicien japonais et producteur de jeux dont « DanceDanceRevolution » et « DanceEvolution ». À cela, il me répond : « Thanks for nice message! I think….DanceEvolution is the ultimate dance game. » Je trouve… qu’il a bien raison ^o^!!

Note : Toutes les chansons sont disponibles à l’écoute sur le site officiel de KONAMI pour DanceEvolution. Les japonais ont même droit à un album « DanceEvolution Original Soundtrack » *_*

Kinect (et Wii) – Les jeux de danse

Je m’empresse de vous parler de ma première soirée à tester Kinect sur ma Xbox 360 pour… vous éviter l’erreur d’achat O_o (du moins, pour ceux qui auraient les mêmes goûts que moi).

Tester Kinect, c’est d’abord lancer le jeu de base « Kinect Adventures ! ». Si vous avez déjà joué à la Wii avec juste la Wiimote et une Wii balance board, l’expérience des mini-jeux n’aura rien de bien extraordinaire. Cela aura eu l’avantage de vous faire pousser vos meubles car le Kinect sensor requiert 1,80m de recul, ce que l’on n’a pas forcément lorsqu’on a installé sa TV et son canapé en longueur.

Vient ensuite LE test. « DanceEvolution » par Konami *____* J’avais vu une démonstration à Japan expo cet été, ça avait l’air énorme. Et ça l’est !! En grande fan de « DanceDanceRevolution », je retrouve une playlist qui m’est familière, très dynamique et entraînante, notamment avec des titres de NAOKI, de SMiLE.dk, ou de chez Avex. L’expérience est jouissive, car notre image est projetée au sein d’un groupe mené par une idol qui en jette. Il s’agit de danser avec les personnages, et d’adopter les bonnes poses à des moments indiqués qui, une fois réalisées, retentissent comme des super pouvoirs ^o^ En jouant à deux simultanément dans le même groupe, l’expérience est très amusante et très rythmée. Les chansons sont regroupées en plusieurs thèmes : Pop, Club, R’nB, Vieille école, et aussi Para para !! Bref, je vais passer de nombreuses autres soirées d’hiver sur ce jeu, je m’en réjouis d’avance *o*

Le choc : tester juste après « Dance Central ». C’est l’erreur d’achat. D’ailleurs, le vendeur déconseillait vivement « DanceEvolution » au profit de « Dance Central ». Pourquoi ? Parce que les jeux japonais sont trop durs pour les occidentaux ? Je disais donc, le choc : je m’attends à passer un bon moment avec des chansons bien connues par chez nous. Allons-y pour danser « Poker face » de Lady Gaga, à deux joueurs SVP. « Allez, joueur 1 montre toi ! », lance une voix de rappeur. C’est donc à tour de rôle que les joueurs s’affrontent dans une ambiance mortelle, en tentant tant bien que mal de décrypter les indications de mouvement visuelles et écrites bizarrement positionnées lorsqu’on garde le regard sur le personnage dansant. Le coup de grâce : je donne à ce jeu une seconde chance avec « Can’t get you out of my head » de Kylie Minogue. Une pouf s’exclame : « Ha c’est trop facile pour moi » et s’élance dans une chorégraphie bizarre en se prenant la tête O_____O

C’est un coup de grâce car, bien que « Dance Central » bénéficie de la technologie Kinect (« La manette, c’est vous ! »), il est mille fois en dessous de l’expérience de jeux conviviale de « Just Dance » sur Wii. Cette même chanson de Kylie Minogue bénéficie dans le jeu d’Ubisoft d’une chorégraphie fun et esthétique, rendant la danse vraiment sympa à exécuter. D’autre part, « Just Dance » permet de jouer simultanément à 4, quand « Dance Central » mime un 2 joueurs qui n’est en réalité qu’un joueur seul. Ce qui a une lourde conséquence sur l’ambiance d’un jeu clairement type casual, type « jeux de société ». Pour achever la comparaison, les indications de « Just dance » sont intelligemment placées par rapport au regard et avec des icônes très compréhensibles. Tout cela rend le jeu convivial et au gameplay très facile d’accès, je l’adore car depuis l’an dernier les repas de famille sont complètement transformées : mes neveux de 3-6 ans et mes parents de 55-66 ans peuvent s’amuser ensemble. Qu’importe si la reconnaissance de mouvement avec la Wii ne soit pas exacte puisqu’il s’agit là de s’amuser à plusieurs, ce jeu est fait pour Jouer.

Bref, tout ça pour dire que si vous voulez tester pleinement l’expérience de jeux Kinect, prenez LE vrai bon jeu qui vous projettera dans un monde virtuel bluffant : « DanceEvolution ». Je vous laisse avec une de ses chansons, ma préférée : « A geisha’s dream » ^o^

Et une démonstration (sur la chanson « La receta », à débloquer en ayant la note de A à tous les groupements de chansons ^o^,) au Tôkyô Game Show pour que vous imaginiez mieux l’expérience :