Atelier – illustration numérique – Dclic

Je fais une démonstration d’illustration numérique demain à Dclic Espace Régional Numérique, à l’occasion des 10 ans de ce dernier.

Comme je suis débordée entre mon activité d’artiste et ma nouvelle activité d’éditrice, je refuse toutes les demandes d’atelier qui me sont faites (pardon à tous !), sauf celle-ci car elle a de quoi être une exception. La demande m’a été faite par une de mes maîtresses de l’école primaire ! De plus, Dclic se situe dans le quartier où j’ai grandi, quartier dit pour défavorisés, mais à partir duquel je m’en suis très bien sortie. C’est aussi pour le montrer aux jeunes du quartier que j’ai accepté.

Bref, c’est sans doute la dernière animation que j’effectue, alors si vous êtes dans la région, n’hésitez pas à venir ^__^ À noter que dès le mois prochain dans le même quartier, une exposition Rosalys ainsi qu’une séance de dédicaces aura lieu à la Bibliothèque Emilienne Leroux (voir agenda).

Rencontre avec Rosalys
Mercredi 23 mai, 10h – 12h
Dclic – 19 rue Auguste Renoir – Nantes

Atelier de dessin – 50 enfants de tous horizons à la Baule

C’est à la Maison d’Escoublac, alors que débute l’été, que j’ai donné deux ateliers de dessin à la Baule. Chaque atelier devait compter 12 inscrits, c’est plus de 25 enfants qui se sont présentés chaque fois, soit plus de 50 petits élèves, avec pour certains leurs parents qui assistaient à tout le cours. La chaleur humaine était donc intense, et la créativité de chacun également ^__^

Il y avait des enfants de 4 à 14 ans, et tous ont réussis à créer leurs propres personnages en vue de face, de trois quart, en SD, etc. Il m’a fallu être attentive envers les plus jeunes, tout en encourageant les plus âgés, dont certains déjà très doués ! Des parents sont venus me dire qu’ils étaient ravis que leur enfant soit resté concentré tout du long, d’autres m’ont raconté qu’après l’atelier les enfants n’ont pas cessé de dessiner. Voilà qui me rend très heureuse, et j’ai eu droit à de jolis cadeaux : des petites bouilles réjouies, des dessins et même une rose !!

Les enfants venaient de tous horizons jusqu’au Québec pour profiter de la plage de la Baule, mais aussi pour les activités culturelles et créatives de l’été. J’ai d’ailleurs eu la joie de rencontrer une toute jeune fille qui m’avait écrit par mail et sur mon article destiné à encourager les artistes en herbe – Le goût du dessin. Sa mère m’expliquait qu’elle l’avait bien embêté pour venir exprès pour me voir et qu’ils étaient alors venus de Grenoble passer 3 jours à la Baule… Cela fait si chaud au cœur, je ne mérite pas tant ;__; Merci infiniment chère Jess, j’espère que ton avenir artistique sera aussi radieux que ton sourire !!

J’ai beaucoup à raconter sur ces derniers jours passés à La Baule, aussi je le ferais en plusieurs fois. La suite au prochain épisode donc ^_~

Atelier – illustration numérique – souvenirs

La démonstration d’illustration numérique s’est merveilleusement passée : je ne pensais pas faire salle comble au forum de la FNAC, merci à ceux qui ont eu le courage de rester debout ou même s’asseoir par terre !

D’abord, je vous montre le matériel : micro, grand écran, projecteur, tablette graphique, éclairage tamisé, … Et j’avais préparé du matériel pédagogique éclair : des slides d’illustrations pas à pas, une illustration avec tous les aplats prêts, … Je voulais partager le plus possible, en très peu de temps et au plus large public.

Jusqu’au dernier jour, je me suis demandée si la démonstration plairait, si j’avais prévu trop au programme ou pas assez technique, si elle intéresserait des petits, inspirerait des grands… Notamment l’animation m’a beaucoup fait réfléchir : parler avec le public ou se concentrer à dessiner ? Finalement, j’ai opté pour les deux à la fois ! Heureusement, la FNAC a su me fournir vite un trépied après que l’animateur m’a tenu le micro pendant que je parlais en dessinant ^o^

 

À l’issue du speedpainting et de la colorisation de ma nouvelle illustration du Zodiaque, j’ai posé le stylet de la tablette graphique pour retrouver pinceau et crayon lors de la séance de dédicaces. Je suis très contente des échanges qu’il y a eu, des regards et des sourires du public. Petite anecdote de questions-réponses du public : je dis toujours que mes rêves d’enfant étaient de devenir magicienne ou dessinatrice, et je suis devenue dessinatrice, c’est alors qu’un magicien explique au micro que j’ai aussi réalisé mon autre rêve car les émotions de mes dessins sont une magie ! Quel cadeau tout en poésie, j’adore mon public ;___;

Et voilà, c’est déjà terminé, j’ai passé tant de temps à préparer cette rencontre, ça s’est passé comme dans un rêve ! Pour poursuivre les découvertes culturelles et créatives, rappelons que cette rencontre fait partie de l’événement mensuel Bulles de mangas, dont le but est de mettre à l’honneur un artiste français aux influences nippones. Ce mois-ci, c’était moi, et pour les mois à venir, je vous invite à suivre les actualités de l’association organisatrice Univers partagés.

Enfin, merci à ceux qui en ont parlé :

Atelier – illustration numérique

La semaine prochaine, j’amène ma tablette graphique à la FNAC de Nantes pour montrer en direct comment créer une illustration numérique. C’est la première fois que je le ferais sur grand écran, peut-être l’unique fois, alors rendez-vous mercredi 21 avril à 17h30 au forum de la FNAC !

L’influence du manga et de la technologie au service du dessin. L’illustratrice nantaise Rosalys vous propose de suivre la création d’une illustration sous Photoshop projetée sur grand écran. Découvrez en direct sa technique numérique, tout en pouvant lui poser des questions dans la convivialité. Une séance de dédicaces de son artbook Cute flowers clôturera la rencontre.

Et puisque ce sont les vacances, prenez le temps de vous asseoir à l’espace lecture du rayon BD-artbook : sur la table sont mis à votre disposition des exemplaires de mon artbook Cute flowers ! J’en profite pour vous annoncer la bonne nouvelle : cet artbook vient d’être réédité !! Merci aux éditions BD associées et à vous tous, chers lecteurs, pour votre enthousiasme et votre soutien T__T

Atelier de dessin – 25 enfants dessinent à l’unisson

Hier après-midi, mon voyage castelbriantais m’a mené à La Chapelle-Glain. J’ai donné un cours de dessin à une vaste classe de CE-CM : 25 enfants ! Mon objectif était de leur permettre de dessiner de manière personnelle, avec pour guide ma manière de dessiner. La maîtresse m’a dit qu’il y avait des enfants qui d’ordinaire n’aimaient pas dessiner, et qu’elle était très satisfaite car même eux ont été attentifs jusqu’au bout. Tout le monde a atteint le but fixé, je suis très contente !

Je voulais que les enfants soient libres d’imaginer ce qu’ils voulaient dessiner, et réussissent à le réaliser. Laissée ainsi libre, une petite fille s’est inspirée de mon look, avec mon petit chapeau rose à roses, j’en ai de la chance ^__^

Atelier de dessin – Du manga à la fantasy

J’ai donné un cours de dessin dans une charmante petite bâtisse de la ville de Soulvache ce matin. C’est dans ce cadre douillet et coloré qu’une classe de CE-CM est venue à ma rencontre. Les élèves, mignons à croquer, de 8 à 10 ans, sont arrivés avec une attention toute particulière : ils avaient tous des oreilles d’elfes !! Et pour cause : ce jour, je leur apprenais à dessiner, depuis les repères du style manga, jusqu’aux codes de la fantasy.

C’est dans cette ambiance très conviviale que les enfants ont dessiné des elfes, un peu shôjo, un peu shônen manga, mais surtout avec leurs goûts personnels. Ils avaient bien préparé la rencontre car ils avaient beaucoup de questions sur le métier d’illustrateur. Ils avaient même visité mes sites web et m’avaient envoyé un mail au préalable ! Leur institutrice Marielle Pucel est en or, et les enfants ont un cœur d’or : j’ai été couverte de cadeaux dessinés !! Merci à tous, j’espère vous avoir appris de belles choses ^__^

Rencontre, dans la belle ville de Nantes, avec le directeur de l’école de manga de Niigata, belle ville du Japon

Aujourd’hui je rencontrais M. Kojima, le directeur de l’école de manga et d’animation de Niigata. Comme pour accueillir cet invité japonais, Nantes s’est parée d’un ciel bleu et d’un soleil éblouissant ! Je venais lui présenter mon travail, en tant que jeune freelance française influencée par le manga. Je pensais montrer cela simplement à titre d’information, pour rendre service au futur jeune ambassadeur Nantes-Niigata.

Il se trouve que M. Kojima a un vrai regard sur le manga encore mal perçu au niveau international, il a été sensible à mon style et à mon parcours de passionnée qui aime sincèrement le Japon. Il m’a donc invité à aller recueillir les techniques enseignées dans son école de manga au Japon, afin de les transmettre ensuite aux jeunes français. Parce qu’il ne faut pas que de futurs talents en France ne puissent s’épanouir. Ne reconnaissez-vous pas là une des valeurs qui me tient tant à cœur ? Si, bien sûr, oh que si, c’en est bouleversant ! Espérons que ma belle ville de Nantes et sa métropole entendent la volonté de M. Kojima, car sa démarche est constructive et je ne peux que vouloir l’aider !

Quoi qu’il en soit, M. Kojima repart avec un omiyage, un souvenir local : mon artbook Cute flowers ^__^ Il a eu droit à un collector : un des derniers exemplaires de la première édition, car l’artbook a eu tellement de succès au festival d’Angoulême que c’est la rupture de stock !

Atelier : 3 jours pour apprendre et créer un fanzine

3 après-midis, 9 adolescents entre 12 et 14 ans, des passions et des talents à exprimer, une expérience collective à concrétiser. Cet atelier, nommé « Création de fanzine », ne cachait pas un simple cours de dessin ou une présentation magistrale du fanzinat. Il s’agissait d’un véritable défi… que l’on a mené à bien jusque dans le réalisme du rush final !!

En général, on me sollicite pour mon côté dessinatrice, ou mon côté « expert » en manga. Cette fois-ci, c’est davantage une démarche que j’ai voulu faire émerger de chacun de ces jeunes. Parce que dans « fanzine », il y a « fan », et ce qui nous passionne vraiment est ce que l’on a de plus beau à partager, c’est ce qui nous épanouit. Il s’agissait d’abord de bien prendre le temps d’établir la ligne éditoriale, ce qui constituerait l’essence de ce groupe d’ados qui ne se connaissent pas mais qui allaient vivre ensemble une aventure authentique.

Puis, place à l’expression des talents de chacun. J’ai donc encadré des illustrateurs en herbe et des chroniqueurs allant de la littérature aux jeux vidéos. Ca passait donc par donner des repères en dessin, quelques codes graphiques manga, rassurer et encourager la créativité, mais aussi montrer comment structurer un texte, comment accrocher un lecteur et dynamiser une chronique. L’atelier était alors très multiple, je me suis usée la santé à ce moment à être multi-tâches, mais les illustrations et les articles sont vraiment de belle qualité !

Après une excellente productivité créative, le moment fatidique : l’édition du fanzine. Le but était de leur montrer tout le travail derrière l’objet livre (version petit budget évidemment, sinon ce ne serait pas un magazine amateur) : maquetter, imprimer, couper, relier. Et pour produire plusieurs exemplaires, il faut être méthodique et tous y mettre du sien; pour cela, mes petits élèves ont été formidables. Il y a un peu de vous dans chaque exemplaire !! (un peu de peau, un peu de sueur, tout ça ^o^) Les dernières minutes étaient chargées à la fois de la joie d’être sur le point de réussir à créer beau un fanzine de 40 pages en un temps record, et du stress de finir avant la tombée de la nuit. Eh oui, le stress et l’impatience de la fin font parti du processus !

Très fière de mes petits élèves – et épuisée – je reçois des petits cadeaux trooop touchants !! Merci à Loïtia, Slyver, Alexandre, Geoffrey, Eddi, Ninon, Océane, Laura et Jessica d’avoir participé à cet atelier ^_^ J’espère que ce que vous aurez appris vous servira dans la suite de votre vie ! Et pour tous ceux qui ont observé l’atelier avec curiosité, j’espère que vous aurez senti l’atmosphère créative émanant de ces jeunes ^^

La presse en parle :

Presse océan :

Version web


Ouest-France :