[Lecture 🧸 Rosalys] Comi-san wa commu-shō desu

J’adore les mangas où le protagoniste a du mal à communiquer, mais fait plein d’efforts et réussit à se faire des tas d’amis. Avec Comi-san, c’est tellement plus fort car tellement exagéré et du coup tellement drôle !!

Autour d’elle, toute une galerie de personnages typiques de la jeunesse japonaise, tous avec un trait de caractère maladivement excessif, décrit dans le calembour que constitue leur nom !

Magie : on les accepte tous tels qu’ils sont, et des liens humains peuvent se créer grâce au talent qu’a Tadano Hitohito (ce nom !!!!! 🤣) pour lire l’atmosphère. Voilà tout ce que j’aime dans cette histoire : tolérance, bienveillance, et humour. Et même… romance ?!

Je pensais qu’on en resterait au gag, ce qui rendait déjà ce manga une lecture doudou pour moi, mais on arrive à passer de zéro ami à une romance ! Prodige : même le triangle amoureux est marrant et bienveillant !

J’en suis au tome 17, à l’apogée de ce tournant, et je savoure puisqu’il y a encore plusieurs tomes déjà parus au Japon. C’est vraiment trop bien, les mangas du Sunday : on prend le temps, plus c’est long et plus on se régale. Bientôt, les adaptations en drama et en anime. Et les traductions ? Ça va être coton de réussir à traduire toutes les blagues et les personnalités bien japonaises, ça donnerait envie de mettre plein de notes de traduction et de culture. J’ai hâte de voir ce que ça donnera, j’espère que ce sera aussi comique que le manga original.

Oups, je voulais faire court pour le nouveau compte @RosalysLecture. Mais j’avais trop à dire car je me reconnais trop dans les personnages de ce manga, et ça fait du bien de dédramatiser en rigolant ! Du coup, je vais aussi publier ce texte sur mon blog rosalys.net ? Et assurément, j’en parlerai avec plus de détails en vidéo sur ma chaîne YouTube prochainement !

close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star