Mes lieux préférés pour o-hanami : floraison des cerisiers à Chiyoda + Ueno

Chiyoda

Cette année à Tôkyô, la floraison des sakura a débuté en avance. Quasiment dès mon arrivée au Japon. C’était émouvant de commencer mon séjour par o-hanami, cette célébration du printemps et de la nature, si importante et unique aux japonais ♡

J’ai ainsi suivi la floraison dès l’éclosion, en portant une attention aux fleurs que je ne l’ai jamais fait en France. L’arrondissement de Chiyoda est rempli d’allées bordées de cerisiers. C’est là que se trouvent mon habitation ainsi que mes lieux favoris pour contempler la floraison des cerisiers ! Voici des photos de cette semaine particulière :

Chidorigafuchi et les jardins du Palais impérial

Lundi 18 mars : début de floraison des cerisiers. Le temps est subitement passé d’une douceur de 26°C à un très fort vent digne d’une alerte orange pour Météo France. Je n’ai jamais suivi les informations météorologiques avec autant d’inquiétude pour les arbres ^^

Jeudi 21 : la veille de la pleine floraison. La ville testait déjà les illuminations nocturnes. Chidorigafuchi à la tombée du jour, vu depuis le parc Kitanomaru, était magnifique.

Vendredi 22 : Nuit de pleine floraison. Les cerisiers étaient splendides, chaque fleur de cerisier ressemblait à une scintillante étoile rose ! Et cela sentait si bon, le parfum des sakura était doux et délicat.

Samedi 23 : le premier week-end suivant la pleine floraison. Tous les lieux fleuris étaient bondés, une telle ferveur générale était à la fois surprenante et évidente. Tout le monde appréciaient le spectacle, ça se ressentait vraiment.

Je soutiens les sakura de Chiyoda ^_^

Jeudi 28 : Les pétales de sakura ont commencé à tomber au Higashi gyôen du Palais impérial. Beauté intense et éphémère…

Vendredi 29 : Chaque année, un cerisier doit être abattu. Avec ce bois, des baguettes, bols, straps et autres goods sont fabriqués et vendus ce jour seulement. “Fabriqués à partir d’un arbre de 100 ans, des goods qui peuvent être utilisés 100 ans”. Ces produits uniques et limités sont appelés “Symbole de Chiyoda” et l’argent récolté contribue à préserver le parc de cerisiers de la ville. Ai-je besoin de dire que j’en ai acheté beaucoup ? ^^

Yasukuni jinja

Lundi : un seul arbre tentait de fleurir, le sanctuaire était vide et tellement calme.

Vendredi : la nuit de pleine floraison. Un grand festival des cerisiers est apparu autour du sanctuaire, avec beaucoup de stands appétissants et énormément de gens dégustant de bons plats en admirant les cerisiers !

Sotobori-dôri

Une agréable promenade, plus aérée et moins fréquentée, bordée de cerisiers en fleurs.

Ueno

J’étais impressionnée de voir à quel point le parc Ueno était différent par rapport à cet été. Un habit de cerisiers fleuris a la capacité de changer profondément un paysage !

J’ai beaucoup apprécié de vivre cette période de o-hanami. C’est un moment chaleureux à partager avec tous, de tout âge et de toute culture. Cela me fait aimer d’une nouvelle manière le passage de l’hiver au printemps ! J’espère qu’à l’avenir je pourrais à nouveau célébrer o-hanami…

Pour aller plus loin

Comment s’y rendre (via Tôkyô metro)

  • Chidorigafuchi, jardins du Palais impérial et Yasukuni jinja
    • → Gare de Kudanshita
  • Sotobori-dôri
    • → Gare de Ichigaya ou d’Iidabashi
  • Ueno kôen
    • → Gare de Yushima ou d’Ueno

Liens

Également sur mon blog