[Japon] Nintendo 3DS – S’entraîner au japonais sur 3DS, des jeux vidéos éducatifs et addictifs

Si j’ai pris une 3DS japonaise plutôt que française, c’est (parce que j’ai toujours fait ça) pour avoir l’occasion de progresser en langue japonaise. J’ai trouvé plusieurs jeux pour s’entraîner en japonais, par chance ce sont principalement des jeux DS donc si vous n’avez qu’une console étrangère ces jeux fonctionneront sans problème.

Pururun! Shizuku-chan aha☆ drill kokugo

Mode principal : mode “sentaku”, dans lequel il y a plusieurs thèmes – “moji”, “kanji”, “kotoba”, “bunshô” et pour tout reprendre “matome”. Chaque thème fait progresser avec des exercices confirmant les acquis, en allant de “hajimete” à “osarai”, “omakase” et “machigai”. Chaque exercice est ludique et la réponse est approuvée ou révélée au fur et à mesure. À la fin, lors de la note sur 100, Shizuku-chan pleure ou se réjouit de notre résultat et nous donne des autocollants. Le calendrier réel est tamponné dès qu’on accomplit un exercice avec une note élevée.

Le petit plus : les exercices évoluent continuellement selon notre réussite. De plus, ce jeu peut se jouer sans son car tout ce qui est dit est aussi écrit, ce qui est appréciable pour jouer dans les transports par exemple.

Mon avis : le meilleur jeu pour s’entraîner avec des exercices de son niveau, puis un cran au-dessus pour plus de challenge, et ensuite de plus en plus haut (de 1 nensei à 3 nensei). Le calendrier encourage à jouer tous les jours, l’entrain de Shizuku-chan trop mignon est aussi un encouragement à continuer. C’est le jeu auquel je joue le plus et que je recommande ! Il se trouve facilement neuf en magasin (au Japon).

Anpanman to touch de waku waku training

Mode principal : mode “Ohanashi”, très amusant. On suit de petites histoires comme un épisode de dessin animé, avec des mini défis faciles qui permettent de voir trois éléments parmi un ensemble (cueillir trois variétés de champignons, mettre un pansement sur les trois parties du corps douloureuses, etc.).

Autre mode intéressant : mode “Training > Challenge shiyô”, permet de refaire les mini défis. Un morceau de puzzle est donné en gohôbi, récompense pour chaque réussite, encourageant à faire les autres défis pour compléter l’image.

Le petit plus : chaque jour, Anpanman et Baikinman nous disent un petit mot raccord avec le jour réel. Par exemple, le jour de l’an, Anpanman m’a souhaité la bonne année !

Mon avis : très mignon et amusant. C’est bien pour parcourir du vocabulaire sans douleur. Cependant la durée de vie du jeu est courte et je ne le recommande qu’à ceux qui, comme moi, aiment les univers adorables.

Anpanman to asobo – aiueo kyôshitsu DX

Mode principal : rien. Il y a 3 niveaux de difficulté, tous très bas, dans lesquels il y a un ensemble de mini jeux très lents avec peu d’action à faire.

Autres modes : rien que des mini jeux tout autant anecdotiques.

Mon avis : ennuyant. Aucun défi ni encouragement. Même avec l’univers d’Anpanman, un jeu ennuyant reste ennuyant, je doute que même les bébés puissent s’amuser avec ^^;

Doragana

Mode principal : mode “Mainichi Doragana”, avec des exercices variés et un tampon indiquant le nombre de fois passé sur le jeu. Le niveau est vraiment bas, je dirais qu’il vise les tout petits (à partir de 4 ans) qui doivent encore s’entraîner à repasser des formes géométriques pour réussir à écrire ensuite.

Autre mode intéressant : mode “Moji non okeiko > Kanji”, pour s’entraîner à tracer dans le bon ordre les traits des kanji. Contient les 80 premiers kanji indispensables (niveau 5 du JLPT).

Mon avis : uniquement intéressant pour ce dernier mode, lorsqu’on débute encore dans les kanji. Pour le reste, ce n’est pas le meilleur jeu pour un adulte francophone qui veut s’entraîner en japonais.

200 mannin no kanken – tokoton kanji nô

Mode principal : série de questions. Seulement à la fin du test, un tableau annonce le nombre de bonnes et fausses réponses.

Le petit plus qui n’en est pas un : la console doit être pivotée à la verticale.

Mon avis : ce jeu n’est pas un jeu, il s’agit d’un examen de connaissance pur et dur. Avec absolument rien pour encourager. Bref, utile sans être sympathique ni pédagogique…

Kanji sonomama rakubiki jiten

Mode principal : dictionnaire de kanji. On trace un ou plusieurs kanji à la suite, cela ouvre à la bonne page le dictionnaire avec plusieurs propositions adjacentes. La description du mot est disponible en japonais ainsi qu’en anglais.

Mon avis : très utile et très bien fait. Ce dictionnaire a pour seul défaut de ne plus être disponible. Par chance, mon chéri me l’a trouvé d’occasion en fouillant bien à Akihabara.