[Japon] Cinéma – Kamen Rider × Kamen Rider Wizard & Fourze: Movie War Ultimatum – les héros magiciens et astronautes

Fourze est la série Kamen rider de l’an dernier, c’est celle qui m’a fait aimer Kamen rider ! Wizard en cours de diffusion, complètement épique ! Alors un film où se rencontrent les deux super héros ne pouvait qu’être grandiose :

kamen-rider-x-kamen-rider-wizard-fourze-movie-war-ultimatum-roadshow kamen-rider-x-kamen-rider-wizard-fourze-movie-war-ultimatum

Des amis à travers le temps

Comme les autres films Kamen rider x Kamen rider, ce film se focalise d’abord sur chacun des héros dans leur propre univers, avant de les faire se rejoindre.

C’est donc un plaisir de retrouver Gentarô dans son école Amanogawa, devenu professeur. 5 ans ont passé, chaque personnage de Fourze a acquis un poste en cohérence avec son talent ; cet after fait vraiment plaisir à voir ! Mais des élèves aux pouvoirs paranormaux s’en prennent aux autres, et l’homme qui les manipule possède un switch de Zodiarts.

Pendant ce temps, Wizard fait face à des ennemis autres que des Phantoms. Pour sauver des enfants, il les pourchasse en plongeant dans l’underworld d’une jeune fille. Cependant, il ne parviendra pas à tout résoudre seul, il lui faudra l’aide et l’amitié du Fourze de 5 ans plus tard.

Showtime des super héros

En plus des Kamen rider, ce film fait apparaître des héros ancestraux du tokusatsu.

Fourze parvient à faire transcender à un élève son sentiment de rejet en envie de défendre autrui. Ainsi naît Inazuman, le héros mutant des années 70, qui fait la démonstration de pouvoirs très variés. Avec la même sensation d’un nombre d’attaques encyclopédique que pour les switchs.

De son côté, Wizard rencontre une autre magicienne masquée. Celle-ci combat en mini-jupe, en faisant un gracieux grand écart au moindre coup de pied, et sa baguette transforme les ennemis en adorables peluches. Oui, c’est une magical girl sentai exagérée du nom de “Po… Poitrine ?!”. Il s’agit de l’héroïne de la série de 1990 Bishôjo Kamen Poitrine, la 11ème des Tôei fushigi comedie series.

Pourquoi ces gros clins d’oeil ? Faut-il considérer Kamen rider comme les successeurs de ces héros mythiques ? Peut-être, après tout chaque Kamen rider intègre le meilleur des codes des super héros japonais !

Switch on au cinéma à Tôkyô

Vivre la licence Kamen rider au Japon est une expérience infinie ! L’été dernier, j’assistais au Kamen rider Premier Stage Show, spectacle live de Kamen rider Fourze où Wizard était dévoilé. Cet automne, les magazines faisaient du teasing en montrant Gentarô professeur ainsi que Poitrine. 1000 questions ont fusé ! Me voilà enfin au cinéma, une hôtesse donne gentiment un cadeau, et dans la salle plein de petits japonais découvrent les goodies exclusifs qui leur a été offert. Les Japonais savent créer l’envie et récompenser le fait d’aller voir le film en salle ! Le film se diffuse, une histoire longue, et durant tout ce temps les enfants d’à peine 4 ans sont captivés sans se disperser. Fin. Bande annonce du prochain film Kamen Rider x Super Sentai x Uchū Keiji Super Hero Taisen Z. Fin. Des petites voix s’adressent à leurs mamans : “J’ai envie de voir ce prochain film !”. Eh bien maintenant, moi aussi ^o^ En attendant, j’ai été voir l’exposition de Kia Asamiya, qui a signé les splendides chara design de tous les Zodiarts mais aussi des héros du film. Le niveau de détail est vertigineux, c’est du grand art !

 

Ce gekijôban est excellent ! Donner une suite à Fourze ainsi qu’une amoureuse improbable à Wizard, tout en créant une intrigue temporelle très bien scénarisée, c’est un fantastique showtime ! Si vous lisez cet article sans connaître les deux séries Kamen rider en vedette, je vous recommande de regarder ces séries avant de regarder le film, car ce dernier se déguste comme un délicieux dessert après un repas bien apprécié.

Pour aller plus loin :