[Japon] Concert J-music – Comment bouger lors d’un concert au Japon : pour des concerts anisong, idol, pop ou rock

J’adore de constater qu’à chaque concert auquel j’ai pu assister à Tôkyô, il y a une véritable cohésion du public, une énergie communicative, et chaque fois dans un style différent. J’avais envie de partager ces expériences, il ne s’agira pas d’un tutorial mais ça vous permettra de visualiser l’ambiance !

En concert anisong

dans le stadium

L’indispensable glowstick en concert anisong se trouve partout dans les magasins anime/manga (Animate par exemple), il peut être de différentes couleurs, le mieux étant le glowstick à piles dont on peut changer la couleur. Certains artistes anisong ont des couleurs de prédilection, pour d’autres des posters promotionnels indiquent la couleur à utiliser pour chaque chanson ! Et surtout, la manière de battre la mesure durant le concert suit la progression de la chanson, plus intense lors du refrain, plus haut lorsque l’artiste tient la note. Je trouve qu’on s’amuse énormément ainsi, c’est une manière de vivre la musique en lumière ! Je fais court mais, bien sûr, lisez mon tutorial complet si vous souhaitez en savoir plus ^^

En concert idol

a-nation musicweek - Asia progress F et IDOL NATION (qui n'étaient pas vraiment mon univers en fin de compte)

J’ai accompagné mon chéri dans cet enfer à testostérone que sont les concerts d’idols, où il y avait notamment AKB48. Je n’ai pas du tout aimé l’ambiance, les hurlements et les odeurs, mais je vais essayer de résumer ce que j’ai constaté : le public est constitué de vrais wota. Ils savent exactement à quel moment de la chanson faire des holas, le nom de quel idol prononcer suivi de “kawaii” et d’impénétrables “Tiger! Fire!! Cyber! Fiber!! Diver! Viber!!”. Le plus impressionnant est la ferveur avec laquelle ils sautent, de toutes leurs forces, peu importe où ils chuteront, les bras suivant une chorégraphie complexe. Je suppose que l’art du wotagei est documenté et étudié scrupuleusement avant chaque concert. Je ne sais pas si c’est vraiment amusant de le faire ainsi, mais je crois que la passion de l’otaku peut s’embraser de la sorte.

En concert J-pop

L'intérieur du stadium pour Ayu

Le glowstick que tout le monde a est le glowstick officiel du concert en question, en ajoutant éventuellement le glowstick/uchiwa des tournées précédentes du même artiste. Pour Ayu, c’est donc du pur rose fuschia pour tous ! La manière d’agiter le glowstick durant le concert est très doux : agiter avec le coude, ou même simplement avec le poignet. Et juste en continu. Le glowstick n’a pas de chorégraphie particulière, ne suit pas les variations de la musique ou du chant de l’artiste. Et très souvent, il sert à faire coucou à l’artiste lorsqu’elle adresse un regard vers sa partie du public. C’est très gentillet et un peu gadget presque, mais là on peut dire que le public est libre de faire à sa guise.

En concert J-rock

À l'intérieur du Budôkan

Mon seul concert sans glowstick. Je croyais que ce serait moins drôle, je me suis agréablement trompée !! Le geste principal est de lever le bras, plier et déplier le coude en avant. Lorsqu’un couplet s’intensifie, faire le geste d’un bras. Lors du refrain, y aller à fond avec les deux bras, et pourquoi pas accompagner le geste d’une flexion des jambes, ou encore d’un saut ! C’est extrêmement impressionnant de voir tout le public en harmonie sur le rythme de la musique, avec non pas seulement un glowstick à la main, mais bien les deux bras déployés. Et surtout, c’est terriblement amusant, simple et dynamique !! Je n’ai jamais partagé autant de joie qu’avec ce type de public !

En concert TV

CUP pour Cute, United et Powerful

Tout ce que j’ai dit plus haut s’applique ici, selon le type de concert pour lequel il y a tournage, à ceci près que la salle est plus classieuse et sa taille plus humaine. Si vous aimez voir ce genre d’émission musicale à la TV, vous aimerez encore plus le voir en live !

 

Voilà ! Rien ne dit que tous les concerts se passent ainsi, il me reste à en voir davantage pour le confirmer et découvrir d’autres ambiances. Par exemple, j’aimerais beaucoup voir en live un concert de SEKAI NO OWARI ^___^ Je suis heureuse d’avoir pu vivre ces expériences à Tôkyô, les DVD/Blu-ray de concerts ne montrent pas cette partie importante du live. Je n’ai pas précisé mais c’est le cas pour tous : on a un espace à soi, souvent délimité par un siège sur lequel se reposer durant l’attente, sous lequel poser ses affaires, et duquel se lever durant le concert. Car durant tout le concert, tout le monde est debout, libre de ses mouvements, complètement à fond ! C’est vraiment confortable, il n’y a qu’à se préoccuper de passer un bon moment. Pour tout cela, les concerts au Japon sont vraiment fantastiques, en plus des artistes eux-mêmes évidemment ^___~