May’n WORLD TOUR 2012「ROCK YOUR BEATS」Paris – live report + fan-poster + after fanclub France & Japon

May’n a démarré l’été en concert aux États-Unis, est revenue au Japon participer aux grands concerts d’été, pour ensuite continuer en Europe. Samedi dernier, elle est donc arrivée en France, dès le lendemain de son concert en Allemagne. Je pensais que rien ne surpasserait sa prestation spectaculaire au Yoyogi stadium à Tôkyô, je craignais que les fans français ne soient pas au rendez-vous, et finalement cette soirée a été fabuleuse !! Tant d’énergie de la part de May’n, tant de fans adorables, l’expérience a été fantastique à 1000% !!

Le concert :「ROCK YOUR BEATS」 Paris

May’n à la fin du concert à Paris
Photo ©Blog officiel de May’n

Avec son dernier album “HEAT”, May’n affirme de plus en plus le son rock de ses chansons. Aussi, cette tournée 「ROCK YOUR BEATS」 a cette singularité : beaucoup de titres pour faire bouger le public et très peu de ballades. Pour ce faire, May’n n’est pas venue accompagnée de ses danseurs comme à Japan expo 2011, cette fois elle s’est entourée de ses musiciens. Guitare, basse, batterie, synthé, dès la première seconde le rock nous inonde et son intensité ne faiblira pas durant plus de 2 heures de concert non-stop !

  • May’n ROCKS!

De manière impressionnante, May’n enchaîne les titres au rythme endiablé sans discontinuer. Le sourire ne quitte pas son visage, c’est avec énergie qu’elle nous entraîne dans sa danse ! “M-Revolution” commence d’ailleurs par une petite séance d’entraînement, pour que tous ensemble nous fassions un mouvement de révolution circulaire en chantant “n revolutioooon”. De même, sur “Dolce”, elle agite et invite le public à agiter frénétiquement la serviette-écharpe de la tournée. Du plus pop au plus rock, May’n s’amuse énormément sur “Ready Go!”, en passant par “Shinjitemiru” et “Scarlet Ballet”, et nous livre toute la puissance de sa musique avec “Brain Diver”.

  • Macross Frontier rocks!

La setlist de ses concerts aux États-Unis comportait un grand mélange de ses albums et peu de tie-up Macross Frontier. Alors quelle surprise quant à la setlist française : nous avons droit à ses titres phares de la franchise, en échange de l’exceptionnelle absence de “Kimi shinita mô koto nagare”. Le légendaire “Iteza☆Gogo Kuji Don’t be late”, le magique “Lion”, l’intense “Northern cross”, May’n comble les fans de Sheryl Nome ! Et ça continue avec un insert des films Macross Frontier, “Get it on”, vraiment May’n nous donne tout !! Et nous le lui rendons bien : tandis qu’elle achève le concert par le mythique “Diamond Crevasse”, réorchestré pour démarrer en acoustique, le public chante les lyrics avec elle. Un regard très surpris puis un sourire. Les fans français l’ont étonné de connaître aussi bien sa chanson, et je crois que ça l’a beaucoup touché.

  • MC rocks!

Les seuls moments de pause n’étaient pas moins intenses en émotion. Lorsque May’n s’adresse au public, avec un très bon anglais, c’est pour lui dire tout ce qu’elle souhaite faire passer avec sa tournée RYB. Il arrive que l’on vive de mauvais moments, il faut l’accepter, et avec sa musique elle veut permettre de ne plus y penser et de passer ensemble un véritable bon moment. Tous ensemble, Buin et Buchô.

Car saviez-vous que May’n donne ces surnoms ? Ses fans sont ses “部員” – “buin”, prononcez “bou-i-n” – c’est-à-dire coéquipiers/membres (d’un club par exemple). Et elle-même est “部長” – “buchô”, prononcez “bou-tcho-o” – c’est-à-dire le directeur/président. Sur twitter, elle s’amuse de l’accent de ses fans français qui auraient prononcé “BUTYOU” ^o^

Tweets de May’n, elle me répond aussi
“Let’s enjoy with me⊂( ^ω^)⊃ ”
au compte twitter du fanclub France ^^

Pour ses Buin français, elle a travaillé la setlist jusqu’au dernier moment. Et sa déclaration d’amour au public est cristallisée en la chanson “We Are”, chanson qu’elle n’aurait pu écrire sans vivre les live, chanson qu’elle a écrite parce qu’elle partageait les live avec son public. Pour finir, elle tenait à voir le sourire de tout le public, elle a donc salué chaque personne depuis la scène avec son propre sourire radieux. Et chose très mignonne : le public de lui-même s’agenouillait au fur et à mesure, pour lui permettre de voir les personnes jusqu’au fond de la salle. Tout le monde a été adorable, May’n est vraiment touchante à souhait !

  • Encore rocks!

Dans la rue du Divan du monde,
le jour du concert de May’n

Pas besoin de première partie, un long concert solo non-stop, mais le public en veut encore ! Et nous avons eu cet Encore !! Car c’est sur le rythme effréné de “Chase the world” que le concert se termine véritablement. Nous avons eu le rock de May’n d’un bout à l’autre ! Le public est ravi et le fait entendre, c’est alors que May’n place un doigt sur ses lèvres pour demander le silence. Main dans la main avec ses musiciens, sans micro, elle hurle : “me-lu-shiiiiii !”. Son adorable “Merci” déclenche les ultimes cris de joie du public. May’n, c’est toi que nous remercions !!

La salle : le Divan du Monde

Yokohama arena
Photo ©Meyer Sound

La scène du Divan du monde
Photo ©Le divan du monde

May’n est une super star anisong capable de remplir au Japon le mythique Nippon Budôkan, ou encore dernièrement le Yokohama arena, soit une énorme salle de 8 000 m² pour 17 000 places spacieuses. J’ai vu May’n cet été dans une salle de 13 000 places au coeur de Tôkyô, j’avais vraiment peur de cette micro-salle parisienne au quartier Pigalle pour sa venue en France…

En fait, ça m’a fait très bizarre : la scène était très petite, à peine de quoi placer tous ses musiciens. Au marquage au sol, on voyait bien que May’n devait se placer dans les moments forts au bout de la scène, juste derrière les retours. Sauf que le public était directement à cet endroit, sans aucun espace O_O Le public est les bras en avant, May’n donne un grand kick dans sa première chorégraphie, et sa chaussure cogne les glowsticks OOO_OOO Il n’y a pas eu de débordements, heureusement, le public s’est bien comporté, ouf !

Passé cet effet étrange, c’est incroyable de voir May’n en mode live house. On peut voir la moindre de ses mimiques rigolotes, elle peut nous adresser un clin d’oeil personnel, chaque échange est plus fort et plus humain ! La contre-partie est un grand mal de dos pour la forte contre-plongée permanente, mais l’expérience est exceptionnelle. Avec un meilleur son et un accueil du staff de la salle mieux organisé, ç’aurait été vraiment bien, mais on se contente de ce qu’on a en occident ^^;

Le bonus : le VIP Top-up

“Merci” et autographe de May’n sur le pamphlet de la tournée et sur LIVEALIVE May’n 1st ARTIST BOOK

La démarche est inédite par chez nous : il y avait possibilité d’avoir un VIP Top-up. Ce ticket d’entrée doit être acheté en plus du ticket normal, sachant qu’il coûte plus cher que ce dernier. Le concert commence à 20h, mais dès 18h le VIP Top-up permet d’étouffer une demi-heure dans le micro-hall d’entrée de la salle. Une fois cette épreuve passée, les portes s’ouvrent sur la toute petite salle de spectacle. Le grand public ne pourra entrer qu’à partir de 19h, ce qui permet donc de faire tranquillement ses achats de goodies de la tournée et de se placer aux premiers rangs. C’est parti pour une attente d’1h30 dans cette fosse chaude, qui se tasse de plus en plus à mesure que le public arrive.

L’autre bonus auquel ce VIP Top-up donne accès est une séance de dédicaces de May’n. À peine le concert s’est terminé que May’n apparaît déjà sur le balcon de la salle. Debout et souriante, elle remercie un à un chaque fan qui a droit à une seule signature. La file d’attente passe très rapidement, chaque fan ne restant pas plus d’une minute en étant encadré par des membres du staff japonais.

Je trouve ce VIP Top-up un peu cheap : pas de goodies officiels offerts, pas de photoshoot lors du meet&greet, … Je suis quand même contente de l’avoir pris, ma place en centre premiers rangs était fantastique !

Le cadeau du May’n fanclub France : le fan-poster

Fan-poster May’n fanclub France

Le May’n fanclub France après le concert

Ce concert avait autre chose de magique : l’union des fans français en le May’n fanclub France ! Il y a quelques mois, j’ai monté ce fanclub surtout pour tenir informé les français le plus possible, pour inciter ceux qui aiment May’n même juste un peu à venir la soutenir en concert. Et tout naturellement, l’idée d’un cadeau commun est né, un message collectif sincère et visuel. Chaque fan ayant participé à ce projet de fan-poster a mis beaucoup de coeur et de talent dans son dessin, photo et texte. Rien que de voir fleurir ces magnifiques messages m’a beaucoup émue, je suis très heureuse que May’n ait de tels fans !

C’est donc munie du VIP Top-up que j’ai remis en personne le cadeau à May’n, en lui expliquant qu’il y avait un fanclub rien que pour elle en France, et qu’ensemble nous lui transmettions ce message d’amour. Elle a été très étonnée et a beaucoup aimé ! Juste derrière moi, les membres du fanclub se sont fait faire leur dédicace, chacun portant le badge du May’n fanclub France. Le photographe officiel a aussi été surpris et a pris beaucoup de photos du fan-poster. Sur le web, les fanclub américains et malaisiens ont relayé l’initiative qu’ils qualifient de “wow” et “lovely” !

C’est vraiment un beau moment que nous avons partagé. Aucun de nous ne nous connaissions, chacun vient de part et d’autre de la France, et ensemble nous avons vécu notre passion musicale. J’ai adoré, vraiment ;___; Merci aux membres du fanclub France, vous avez contribué à rendre cette soirée inoubliable !!

L’after : soirée fanclubs France & Japon

Les fans du May’n fanclub France et du fanclub Japon, après le concert et un bon dîner

Message souvenir des fans japonais aux fans français : ils ont passé un très très bon moment en France, ils espèrent revenir et nous invitent à aller nous aussi au Japon !

May’n a ses méga-fans japonais qui ne manquent aucune de ses apparitions. Alors qu’un de ces fans – cherrymint – passait avec un livre d’or avant le concert, je commence à lui parler. Je lui présente le fanclub France, nous discutons de la tournée et notamment du public peu nombreux en Allemagne, il s’étonne de mon wristband a-nation montrant que j’ai été voir May’n jusqu’au Japon. C’est alors que nous nouons une amitié avec le fanclub officiel japonais, les fans japonais me disent qu’ils sont très surpris qu’il y ait de vrais fans en France. Et nous nous promettons un after tous ensemble. Pour l’anecdote, les fans japonais sont entrés en avance avec le VIP Top-up mais, grands princes, sont restés tout au fond de la salle durant le concert.

Nous ressortons donc de ce concert heureux comme jamais. Et la fête continue ! Nous nous retrouvons pour partager la gastronomie française (et le charme du service parisien caricaturalement grotesque) entre français et japonais – il y avait même un croate, avec qui je discutais… en japonais ^o^ Ces fans japonais ont notamment assisté au grand concert “May’n★Go! AROUND!! at Yokohama arena”, qu’ils pensent être le plus amusant. Tu m’étonnes, rien que le Blu-ray est spectaculaire !! D’après eux, le public français cette soirée était surprenant tellement  il était animé et connaisseur. Le fait que l’on connaisse par coeur les paroles de “Diamond Crevasse” les a stupéfié, surtout après la timidité des allemands la veille. Avec une fan japonaise, nous avons eu un frisson en voyant que nous avions le même strap Accel World dégotté au même événement éphémère ! C’était vraiment formidable ce moment entre personnes qui, d’un bout à l’autre de la planète, sont passionnées par les mêmes choses !

“We Are Buin on the Planet!!” nous a écrit un fan japonais, il a bien raison ! May’n rocks!!