Tôkyô Hibiya – Bon-odori natsu matsuri de Marunouchi

Je suis allée à mon premier Bon-odori, c’est aussi le premier natsu matsuri où je vais en yukata ! Car ce que j’ai compris c’est que, pour apprécier un festival d’été japonais, ce qui compte c’est une jolie et fraîche tenue, manger de bons petits plats, s’amuser et s’émerveiller tous ensemble !!

C’est donc au parc Hibiya que je me suis rendue pour le Bon-odori de Marunouchi, en plein coeur de Tôkyô. Sur scène, là où convergent les lampions, des artistes chantent des chansons folkloriques. Au rythme de ces chansons, le public danse en ronde tout autour de la grande fontaine du parc, entouré d’arbres, bordé de buildings. Ce genre de danse communautaire me rappelle les danses laotiennes qu’on danse lors des fêtes telles que le nouvel an. Les danses traditionnelles japonaises sont gracieuses et surtout très joyeuses je trouve, car à la différence des danses laotiennes/cambodgiennes/asiatiques que j’ai pu danser, ici le pattern inclut beaucoup de claps de main. C’est comme si tout le monde participait à la musique en applaudissant, c’est très amusant ! D’autre part, le pattern à répéter est plus long et complexe, j’ai été surprise aussi de découvrir qu’il y en avait beaucoup de différents. Ce matsuri respire la tradition et la joie authentique, j’ai passé là un des meilleurs moments de l’été !