Samurai Sentai Shinkenger – let’s bushidô ! – (Power Rangers Samurai)

Et donc Kaizoku Sentai Gokaiger m’a amené à découvrir Samurai Sentai Shinkenger. Je remonte le temps en sautant 2010, car 2009 a vu naître ce trésor : c’est LE coup de cœur ! Chaque série Super Sentai a sa thématique déclinée sur les costumes, les pouvoirs mais aussi la personnalité des protagonistes. Cette série étend sa thématique du samouraï dans le moindre détail, si bien que tout l’univers de Japon traditionnel est follement esthétique et le code moral modernisé tout simplement passionnant !!!

Samurai Sentai Shinkenger

Côté culture traditionnelle japonaise, tout est soigneusement travaillé : chaque Sentai possède un katana ainsi qu’un pinceau capable de matérialiser le kanji calligraphié, leurs robots sont des origami, des kuroko sont là en permanence pour servir et brandir des drapeaux au blason, héros et monstres jouent souvent du shamisen ou de la flûte en bambou, les bruitages sont faits de kokiriko, etc. Les protagonistes portent en eux la pure tradition du samouraï, pour en être les descendants. Takeru, en tant que ShinkenRed et chef de clan, a une éducation très disciplinée et un sens du devoir aigu. Ce qui donne un héros central fort et impérialement hautain de prime abord, avec une volonté qui semble infaillible. Ce serait oublier qu’il s’agit d’un jeune chef de notre temps !

Côté modernité, les fondements du bushidô sont remis en question : la voie du samouraï exige des sacrifices (ses rêves, ses proches, …) et un respect démesuré à son chef, le tout étant transmis de génération en génération et non par choix individuel. Pour des jeunes de notre époque, cette allégeance est plus que discutable, ce que ne manque pas de faire remarquer Chiaki, le ShinkenGreen, tandis que Ryûnosuke, le ShinkenBlue, est un dévoué trop zélé. En fait, Takeru ne considère pas les Shinkengers comme ses vassaux, il aurait volontiers refusé de mettre leurs vies en péril dans cette guerre. Son attitude froide et indépendante cache en fait une grande attention envers les autres. Chacun est amené à comprendre qu’être samouraï n’en est pas moins être humain, car combattre selon les codes du samouraï est leur meilleur moyen de protéger autrui… Et c’est trippant !

Power Rangers Samurai

Re-découvrir le Super Sentai japonais, c’est aussi réapprendre ce qu’est l’adaptation américaine Power Rangers : chaque série japonaise de l’année précédente est récupérée dans toutes ses scènes d’action, costumes, thématique, etc. Seules les scènes de vie sont refaites avec des acteurs américains auxquels les adolescents occidentaux pourront s’identifier. L’idée a ses fans et semble porter ses fruits aux États-Unis, je n’ai pas envie de cracher dessus trop fort. Remarquons juste les changements… indispensables… au jeune occidental, par exemple une tenue traditionnelle doit être simplifiée vers un modèle plus connu :

Power Rangers Samurai est arrivé en France, actuellement sur Canal J, dès Septembre plus largement sur la chaîne de la TNT Gulli. Mes neveux vont alors découvrir le Super Sentai via Power Rangers, j’ai un peu peur que les raccourcis scénaristiques et l’humour pour ados américain leur fasse passer leur chemin ^^; Regarder leur épisode 1 (adaptation de l’épisode 3 de Shinkenger) m’a rendu perplexe tant le bushidô était aplati. Et coup d’œil sur un changement esthétique : les costumes des Rangers dans le robot géant ont des angles bien plus… pointus :

Samurai Sentai

Que vous mettiez un pied dans l’univers des Samurai Sentai par le Super Sentai ou par Power Rangers, qu’importe. J’espère surtout que vous y plongerez de bon cœur, car c’est vraiment passionnant !

13 thoughts on “Samurai Sentai Shinkenger – let’s bushidô ! – (Power Rangers Samurai)

  1. Évidemment dans l’absolu je préférerais que la version originale nous parvienne directement, mais tant que les enfants ne savent pas lire (ou pas encore suffisamment vite pour lire des sous-titres), je ne vois pas pourquoi les priver de Super Sentai alors qu’ils ont l’âge idéal pour rêver de ces héros.

    D’autre part, si c’est la version de Saban qui a finit par s’imposer, c’est parce que les versions import traduits et doublés ne marchaient plus. C’est un peu la faute du public qui a cessé de suivre, ou des chaînes de TV, ou de la politique de l’époque, que sais-je ^^;

    Les mentalités ont beaucoup changé depuis, ce serait vraiment bien de refaire des tentatives d’import direct, mais bon… Du côté des japonais, ils parlent des versions américaines dans les magazines de Super Sentai sans s’offusquer, c’est que ça doit les amuser d’une certaine manière.

    Bref, je regrette bien la situation, mais je trouve aussi que pour les tout jeunes enfants il faut aussi se contenter de ce qu’on a. Pour ma part, je leur ai montré la version japonaise et tout expliqué, je crois qu’en grandissant ils auront la curiosité de chercher les histoires originales en se rappelant qu’ils ont été fans même d’une version édulcorée.

    Like

  2. Je viens de decouvrir (juste avec un an de retard ^^) votre article sur Shinkenger, et bravo, c’est vraiment sympa de lire un aussi bon commentaire sur cette formidable serie !

    Par contre, concernant la version U.S, je ne suis pas trop d’accord avec vous sur le fait que ce soit bien car pour reprendre votre phrase “J’aime tellement le Super Sentai que j’ai dit préférer que les enfants occidentaux puissent le découvrir via l’américanisation Power Rangers plutôt que de ne jamais le découvrir”, le probleme que va poser le visionnage de la version Americaine et que le jeune public va culturellement se l’accaparer et n’aura que cette serie comme “modele”.

    Et dans quelques annees, comme cela c’est deja passe avec les series Power Rangers plus anciennes, ceux qui n’ont que cela connus sont totalement incapables d’apprecier par la suite les series japonaises originales qu’ils considerent eux, comme inferieures…

    Je suis totallement Power Rangers dans la mesure ou ces series nous sont imposees et que l’on a pas le choix entre la version originale ou sa pale copie made in U.S.A.

    Ayant pres de la quarantaine, j’ai visionne les series japonaises qui etaient diffusees a l’epoque (avec Bioman en tete de liste) en France, et ces series marchaient du tonerre malgre les acteurs japonais et les differences culturelles.

    Mais il a fallu que pour une affaire de gros sous, on ne nous propose plus ensuite que les versions americanisees, car c’est bien plus facile pour un enfant de s’identifier a un heros americain stereotype, c’est bien plus politiquement correct d’avoir dans une team toute les representations ethniques presentes aux etats unis (le chinois, l’hispanique, l’affricain… Mais c’est quand meme le blond aux yeux bleus le chef, faut pas deconner non plus)…

    Bref, Power Rangers c’est une histoire de pognon servant a vehiculer (et imposer) l’imagerie imperialiste idealisee des U.S.A et je trouve bien triste que nos cheres tetes blondes n’aient que ce modele societal en reference…

    Sans parler de l’incomparable attrait scenaristique des series japonaisses face aux fadasses “Rangers” americains…

    Pour en revenir a ta phrase, je prefere finalement que les enfants ne voient pas ces productions sans ames, et si tu veux les initier aux vrais Sentai, on peu trouver enormement d’episodes de beaucoup de series sur Internet, qui sont certes en japonais, mais pour avoir teste sur plusieurs gamins, ils sont tout aussi apprecies ^^

    Bonne continuation !!

    Like

  3. jadore power rangers samurai c mon truk il sont tro fort il se batte quamm des ouf awou se son des malade il se batte avec leur épée de ouf apré tu ve coséé ba putin je lés adord voute ette tro fort

    Like

  4. Tous les week-ends, les petits enfants français peuvent maintenant découvrir Power Rangers Samurai à la TV sur Gulli.

    J’aime tellement le Super Sentai que j’ai dit préférer que les enfants occidentaux puissent le découvrir via l’américanisation Power Rangers plutôt que de ne jamais le découvrir.

    Mais j’ai tellement aimé Samurai Sentai Shinkenger, la série originale japonaise, qu’apercevoir aujourd’hui Power Rangers Samurai me fait douter. À cause des monstres qui décrivent trop ce qu’ils font, les 2 personnages rajoutés pour ajouter de l’humour lourd, la maison faussement japonaise, le changement des musiques, des effets sonores, des noms d’attaques, des costumes dans le robot, … Aaaah !

    Connaissez-vous des enfants dans votre entourage qui suit la série américaine, et qui l’apprécie ?

    Like

  5. C’est sûr, c’est cohérent avec ce qu’ils sont ^o^ Sinon j’ai vu que tu parlais beaucoup de Super Sentai sur ton site. Je n’ai pas encore tout lu, il y a beaucoup à lire, c’est cool !

    Like

  6. Le Panda > C’est gentil, je vais m’intéresser aux séries que tu conseilles ! J’ai tellement adoré Shinkenger que je n’ai pas trop sû vers quel Super Sentai me tourner : j’ai commencé Goseiger mais… c’est un peu mou ^o^;;;

    Like

  7. En continuant sur ton site (tu permet qu’on ce tutoie?…) j’ai lu celui ci également et je peux dire que tu as l’air d’apprécier vraiment ces deux séries (shinkenger et Gokaiger). Si je peux te conseiller, regarde Timeranger et Dairanger qui sont deux superbe saisons et pour ma part, je les conseils toujours au gens qui découvres les super sentai…

    Like

  8. jonas > Je comprends ta position, dans l’absolu je pense exactement pareil.

    Après j’ai constaté que Power Rangers marche bien aux USA, et que malheureusement si on veut faire découvrir le Super Sentai véritable il faut attendre que les enfants sachent lire le sous-titrage suffisamment vite pour suivre, et comprenne le sous-titrage anglais. Bref mes pauvres neveux sont condamnés à attendre d’être grands sans connaître le genre, ou bien tenter la version US comme la TV française le leur propose. Je vais bien voir comment ils vont réagir, j’aimerai bien qu’ils commencent à suivre à cet âge idéal. Nous, à notre âge, on peut choisir le meilleur, mais les enfants doivent le vivre à l’occidentale…

    Like

  9. Bah personnellement je pense que la version US, ne devrait pas être visionnée. Je tiens à préciser que je ne l’ai pas vu (résidant au Japon, je n’ai pas Gulli). Mais le soucis c’est que les gens découvrant le sentai à l’américaine sont généralement moins susceptible d’accrocher au genre, en comparaison de ceux qui regardent la version japonaise. Pour moi c’est un peu comme regarder yugi oh ou one piece en version 4kids dans la version où les sushi sont redessinés en cookies. Et même si les différences culturelles sont une réalité que je perçois au quotidien, les atténuer à ce point est une insulte à l’intelligence du spectateur à mes yeux.

    Like

  10. jonas > Bien sûr c’est kuroko, merci de ta vigilance, ah la la correction automatique de l’iPad !

    Quel est ton avis sur la version US ? D’après ce que tu dis et ce que j’en dis (avec retenue mais avec des arguments certains), je crois que nous sommes du même avis ^o^

    Like

  11. Article cool et intéressant. Juste une petite précision, il me semble que les Men in Black, s’appellent “kuroko” et non “kotoko”.

    Par contre je ne partage pas ton avis vis à vis de la version US, même si je suis conscient que pour le grand public du pays des droits de l’homme, une relation seigneur-vassal risque de choquer un peu.

    Like

Comments are closed.