Le tournage du film Nodame Cantabile à la salle Gaveau Paris

Jeudi 24 Septembre était le jour de toutes les promesses pour les fans de Nodame Cantabile, car un casting leur ouvrait les portes de la salle Gaveau à Paris pour participer au tournage du film. Et j’en faisais parti ! Je ne parlerais pas des détails négatifs de la collaboration franco-japonaise – il en sera de même pour les commentaires ici – mon point de vue sera celui d’une figurante qui a une merveilleuse bonne étoile ^_^

Après avoir été sélectionnée sur photo, j’ai parcouru 400 km pour tourner dans la capitale de France. Je retrouve en tenue chic d’autres figurants venus de Poitiers, Angers, Bruxelles, etc. Je les voyais pour la 1ère fois depuis des années, voire la 1ère fois tout court, mais l’ambiance était tellement à l’émerveillement que j’étais facilement copine avec tout le monde : nous allions tourner dans le film du meilleur drama japonais !!

 

J’ai eu une chance inouïe car dès la première scène, je me suis retrouvée aux premières loges, au 1er rang du 1er balcon au plus près de l’orchestre. Splendide vue sur Kiyora, dans sa magnifique robe rouge, qui jouait du violon entourée d’un orchestre français. L’heure était à l’ovation, car la demoiselle excellait et nous enthousiasmait, nous, ainsi que Chiaki, Nodame, Kuroki, Tania et Franck également dans le public. Il fallait attendre le “Bravo !!” de Mine, qui se tenait caché avec Masumi, et ce n’était pas dur de paraître enthousiaste après du Brahms enjoué *_* Les réalisateurs japonais savaient exactement le degré d’engouement qu’ils voulaient que le public témoigne, nous avons joué l’heureux public un certain nombre de fois, et d’autres fois encore avec les caméras positionnés autrement. C’était alors l’occasion de se retrouver en plein milieu du 1er rang du 2ème balcon, avec une vue globale surplombant la superbe salle de spectacle.

Le tournage de la scène étant “OK desu“, une grue pour caméra et un piano ont été amenés sur scène. C’était l’occasion pour des figurants de prendre l’air, et pour d’autres petites malines de s’installer discrètement pour observer la scène suivante en petit comité. Nodame et Franck, en tenue décontractée, étaient tout excités d’assister à la répétition d’un orchestre avec piano, ce qui ne manquait pas de faire rêver Nodame ^_^

Scène suivante : Nodame et Franck venaient cette fois assister à la vraie représentation de l’orchestre. Ils arrivaient en retard, mais tout juste avant que le pianiste vedette n’entre en scène. Que va-t-il donc se passer ? Nodame jouera-t-elle au piano avec son Chiaki-senpai à la tête d’un orchestre ? Je ne le sais pas car c’était ma dernière scène, au cours de laquelle j’envoyais de grands sourires à l’adorable Nodame, dans sa petite robe jaune flashy, à peine à quelques mètres de moi à l’orchestre ^o^

Ce que je garde de cette expérience ? Les émotions, la magie d’avoir vécu l’amour de la musique classique dans le film, avec les personnages. L’amusement en voyant l’actrice de Nodame embêter l’acteur de Chiaki en ne voulant pas lui donner son éventail entre les prises (oui parce que la chaleur humaine de tant de figurants était caniculaire). Mon propre émerveillement en découvrant une si belle salle de spectacle française, en observant la dextérité de la violoniste qui jouait hors champ la partition de Kiyora, en écoutant la voix trop mignonne de Nodame, …

 

Eh voilà, merci à ceux qui ont permis à ce rêve d’être vécu, merci à toutes mes copines d’un jour pour avoir partagé cette passion pour Nodame cantabile. Rendez-vous le 19 décembre pour la sortie en salle du 1er film au Japon, en Avril pour la première à Paris, et bientôt je l’espère pour la sortie du 2nd film dans lequel j’ai tourné ! Voici un trailer pour patienter :

http://www.nipponcinema.com/v2/play.swf?config=http://www.nipponcinema.com/cfg/nodame-cantabile-saishu-gakusho-trailer

Article connexe :